Sécheresse: "À l'odeur, on a senti les poissons morts avant de les voir"

Des fortes chaleurs ces derniers jours, et une sécheresse qui s’aggrave sur le territoire: 79 départements sont touchés par des restrictions d’eau, selon propluvia. Plusieurs commune d’Ile de France sont notamment concernées, et certaines rivières de la Région ont atteints des niveaux anormalement bas. Une sécheresse qui n’est pas sans conséquences.

Un poisson mort dans le lit asséché de la Loire cet été. (Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)

Reportage de Martin Juret à Enghien-les-Bains dans le Val-d'Oise

 

Il trône au milieu de la ville comme un joyaux, habituellement courtisé des amateurs de voile ou de pédalo: le lac d’Enghien-les-Bains a perdu de sa superbe en cette fin d’été, déplore Pierrette.

"Là, c'est mort ! L'eau est plus que verte, c'est quand-même un désastre, c'est dommage... Une belle ville, comme Enghien !"

Tous loisirs nautiques interdits à cause de micro-algues qui se sont développées avec la chaleur et la baisse du niveau de l’eau, mais les conséquences de cette sécheresse sont surtout dramatique pour l'écosystème. Il y a quelques semaines, Christie a été témoin d’une scène de désolation: des milliers de poissons morts ! "Je les ai pas vu tout de suite, mais à l'odeur on a senti les poissons morts remontés à la surface ! C'est quand-même triste de voir ça..."

"Vision d'apocalypse"

Plus de 12 tonnes de poissons n’ont pas résisté à la baisse du niveau de l’eau et au manque d'oxygène... Une catastrophe écologique pour Amparo Martau, directrice général du Syndicat Intégré Assainissement et Rivière de la région d'Enghien-les-Bains:

"C'est une vision d'apocalypse, vraiment ! C'est d'une tristesse incroyable, on vit une crise exceptionnelle. Cette année, toutes les sources se sont taries. La situation ne peut s'améliorer de façon pérenne que en retrouvant une bonne période de pluie".

Et de la pluie à Enghien-les-Bains, Météo France n’en attend pas avant au moins une semaine.

 

"Si l'automne perdure de la même manière, l'eau risque de ne plus couler du robinet"

 

Des fortes chaleurs cette semaine qui renforcent la sécheresse qui touche la France et particulièrement le centre du pays. Emma Haziza, hydrologue, présidente de Mayane, un centre de recherche sur l'adaptation face au changement climatique, alerte sur la situation qui pourrait encore empirer.