Jennifer Dana est sans nouvelle de son fils, Habib, enlevé par son père il y a près de 5 ans à Toulouse. Aujourd'hui, elle en appelle à l'aide de la première dame, Brigitte Macron.

C’était le 19 janvier 2014. Habib, 13 mois, n’est pas ramené à sa mère par son père alors qu'il en avait la garde.

Pas d'alerte enlèvement déclenchée, une enquête qui piétine et 3 mois plus tard, le corps du père du petit garçon est retrouvé dans une rivière.

Depuis ce jour, Jennifer se bat pour savoir ce qui est arrivé à son fils, dans l’espoir de le retrouver.

Pas une trace de l’enfant, aucun indice. Qu’est-il donc devenu ? Des questions sans réponse devenues insupportables pour sa mère, Jennifer Dana : "C’est tout le temps dur. J’ai tenu bon parce que j’avais l’espoir qu’il allait rentrer à la maison, parce que je ne pouvais pas l’abandonner. J’ai l’impression que je n’ai pas le choix, mais j’ai l’impression que mon fils, on ne l’a jamais cherché."

Ces 50 derniers mois, Jennifer n’a cessé de remuer ciel et Terre pour faire avancer l’enquête, frappant à toutes les portes pour obtenir de l’aide, mais à chaque fois avec l’impression que le sort de son petit garçon n’intéressait pas grand monde. Aujourd’hui, elle se tourne vers la première dame et demande qu’on envoie des lettres à Brigitte Macron, avec la photo du petit garçon : "Si on inonde leur bureau de 26 000 cartes postales avec la photo de mon fils ou quelque chose qui parle de sa disparition, peut-être qu’ils décideront de faire quelque chose pour m’aider à le récupérer."

Habib fait partie de la liste de ces 11 000 enfants en France qui restent, à ce jour, introuvables.

Propos recueillis par Christine Bouillot pour Sud Radio

Les rubriques Sudradio