Rentrée : l'incertitude des enseignants face à la Covid-19

Qui dit période de rentrée dit période de flou pour les enseignants. En effet, avec la Covid-19, difficile pour eux d'anticiper la fermeture des classes et des écoles. Explications. 

Propos recueillis par Clément Bargain. 

Dans les écoles, la situation est complexe pour les enseignants en cas d'élèves infectés par la Covid-19. Il est impossible d'anticiper la fermeture des écoles, dont la décision revient aux préfectures et aux agences régionales de santé. Ghislaine David, porte-parole du SNUIPP-FSU, revient sur ce moment difficile.

 

"Personne ne sait à quel moment l'école va fermer, à quel moment les enfants vont être mis en quatorzaine ? Vont-ils être évincés de l'école ou est-ce qu'on va fermer l'école ? Les premiers concernés ne savent pas trop comment ça va se passer."

Moins d'une semaine après la rentrée scolaire, des centaines d'enfants partout en France se retrouvent en quatorzaine. Ghislaine David dénonce le manque d'anticipation.

"Si la classe est en quatorzaine, c'est que les enfants ne doivent pas revenir en collectivité. Il faut bien qu'à un moment donné ils soient dans les familles et ça va poser problème. Et on ne l'a pas anticipé au mois d'août."

Les parents se sentent livrés à eux-mêmes. Alix Rivière est co-présidente de la FCPE de Seine-Saint-Denis.

"Les parents n'ont pas d'information, on leur dit juste qu'il faut garder leurs enfants à la maison."

Enseignants et parents attendent du gouvernement un dispositif efficace pour aider les familles et encadrer les élèves.