single.php

Reçus à l'Elysée, FNSEA et JA attendent des "décisions claires" avant le Salon de l'agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP/Archives

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Le chef de l'Etat doit recevoir à 15H00 le président des Jeunes agriculteurs, Arnaud Gaillot, puis à 16H00 celui de la FNSEA, Arnaud Rousseau, deux syndicats alliés et largement majoritaires, un mois après le début d'une longue vague de manifestations.

"C'est un rendez-vous où l'on veut dire au président de la République que tout ce qu'il s'est passé depuis l'automne doit prendre corps maintenant avec des décisions claires parce que le monde agricole ne veut plus attendre", a déclaré Arnaud Rousseau sur France 2.

"On a besoin que le président de la République entende ce que les agriculteurs ont comme colère et ont à lui dire", a ajouté le dirigeant de la FNSEA, qui avait appelé début février à suspendre les actions, après deux semaines de crise agricole et plusieurs annonces du gouvernement.

"On a maintenant besoin pour le reste de sa mandature et au-delà, de savoir ce que le président de la République veut faire de l'agriculture française", a-t-il souligné.

Le président des Jeunes Agriculteurs Arnaud Gaillot a lui appelé sur TF1 à "maintenir" la pression sur le gouvernement jusqu'au Salon de l'agriculture.

"On ne peut pas faire un Salon de l'agriculture entre guillemets +normal+ comme si rien n'avait eu (lieu) ces dernières semaines et que tout se passait bien", a-t-il déclaré.

Le patron des JA a toutefois appelé à "respecter le salon".

"Le salon ne doit pas être pris en otage, il ne doit pas y avoir de dégradations sur le Salon parce que c'est aussi notre vitrine de l'agriculture et on doit permettre aux citoyens de venir voir l'agriculture qu'il y a dans ce pays", a-t-il ajouté.

Manifestation d'agriculteurs à Marseille, le 19 février 2024

Manifestation d'agriculteurs à Marseille, le 19 février 2024

CLEMENT MAHOUDEAU - AFP

Le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau recevait hier soir Arnaud Rousseau et sera amené à rencontrer les dirigeants des deux syndicats majoritaires à plusieurs reprises avant le Salon.

Le Premier ministre Gabriel Attal tiendra mercredi matin une conférence de presse dédiée à la crise agricole, avant le Conseil des ministres.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
17H
15H
14H
13H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/