"Pendez les Blancs", l'appel à la haine raciale d'un rappeur

Dans PLB, «Pendez les Blancs», Nick Conrad chanteur originaire de Noisy-le-Grand (93) appelle à « tuer les bébés blancs et à se révolter contre le colonisateur » Une véritable incitation à la haine raciale et au meurtre. L'auteur de ce clip de rap insoutenable, est soutenu par Dieudonné. Le parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête pour "provocation publique à la commission d'un crime ou d'un délit"

Thumbnail

« Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps, divertir les enfants noirs de tous âges petits et grands, fouettez-les forts faites le franchement. » Les paroles de Nick Conrad atteignent un niveau de violence incontestablement extrême. Intitulé PLB pour «Pendez les Blancs», le clip de prés de neuf minutes tourné à Noisy-Le-Grand, en Seine-Saint-Denis s’ouvre sur une scène montrant le rappeur Nick Conrad en train d’allumer un cigare alors qu’en arrière-plan un blanc pendu se balance au bout d’une corde.

C’est le sénateur (Les Républicains, LR) de Vendée Bruno Retailleau qui publie mercredi matin le premier communiqué de condamnation. Il demande « au ministère public de poursuivre ce rappeur dans les plus brefs délais pour incitation à la haine et provocation au crime et d’ordonner le retrait immédiat de ce clip des plates-formes Internet où il a été hébergé ». Dans la journée, Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a tweeté : « condamne sans réserve ces propos abjects et ces attaques ignominieuses. Mes services œuvrent au retrait sans délai des contenus diffusés. Il appartiendra à l’autorité judiciaire de donner les suites appropriées à ces odieux appels à la haine. » . « Alors que de nombreux compatriotes subissent un racisme anti Blanc dont aucun expert autoproclamé ni média ne parle, cette provocation ne doit pas rester impunie. Il n’y a rien d’artistique dans ce qui est purement et simplement un appel à la haine et au meurtre ! », a déclaré Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT a affirmé avoir saisi le Procureur de Paris pour « incitation à la haine raciale ». La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) "a aussi réagi :« L'appel au meurtre raciste du clip de Nick Conrad est abject et d'une violence inouïe. La liberté de création, ce n'est pas la liberté d'appeler à pendre des Blancs à raison de la couleur de leur peau »

La vidéo, diffusée le 17 septembre sur YouTube et soutenue par Dieudonné a été finalement supprimée mercredi à 17 heures, car elle ne respectait pas le règlement concernant les contenus incitant à la haine ».

Ce jeudi dans une interview au journal Le Parisien, ce rappeur Nick Conrad a déclaré : « Les gens n’en retiennent que le négatif, ils surfent dessus. Pour moi, le choc était voulu, nécessaire, mais pas à un tel niveau »