"Pas besoin de pass sanitaire pour venir au Puy-du-Fou cet été"

Le Puy du Fou rouvre ses portes sans pass sanitaire. Nicolas de Villiers, président du Puy-du-Fou, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 10 juin. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Le Puy du Fou n'exigera pas de pass sanitaire à ses visiteurs cet été (Pierre-Philippe Marcou / AFP).

"Les parcs à thème exemptés de pass sanitaire"

Le mondialement connu parc du Puy-du-Fou, en Vendée, va pouvoir ouvrir sans obligation de pass sanitaire. "Exactement, tous les parcs à thèmes, zoologiques, d’attraction sont exemptés de pass sanitaire, confirme Nicolas de Villiers, président du Puy-du-Fou. C’est vraiment important car c’est expressément précisé dans le décret. En revanche, nous avons un spectacle, la Cinéscénie, notre grand spectacle avec sa billetterie séparée, qui ne jouera qu’à compter du 3 juillet. Il devrait, au vu des textes en préparation, se voir imposer le pass sanitaire. Il existe donc deux régimes différents, mais il n’y aura pas besoin de pass sanitaire pour venir au Puy-du-Fou cet été."

Quid du protocole sanitaire mis en place ? Y aura-t-il des jauges réduites ? "Le principe est qu’il faut qu’il y ait un espace d’un mètre entre chaque groupe familial ou amical dans nos tribunes, détaille Nicolas de Villiers. Du gel hydroalcoolique est proposé via des centaines de distributeurs dans les endroits où il pourrait y avoir un éventuel attroupement. Le masque est à garder en permanence. Jusqu’au 30 juin, le gouvernement demande à ce qu’on le garde en plein air. Donc pour l’instant, on le garde. Peut-être qu’au mois de juillet, le masque ne sera plus obligatoire en plein air, mais ce n’est pas encore le cas."

"Nous avons donc 10% de nouveaux cette année"

Comme un peu partout en France, le parc a-t-il eu du mal à recruter ? "Autour de nous, nous avons la chance d’avoir des équipes très fidèles. Près de 90% de nos équipes sont revenues, ce sont des équipes saisonnières mais qui aiment revenir. Nous avons donc 10% de nouveaux cette année. Nous avons réussi à faire ces recrutements malgré tout. Il y a une jeunesse qui a besoin de travailler, qui ne trouvait plus d’emploi, la restauration étant fermée. C’est vrai que nous constituons un bon tremplin pour entrer dan la vie active."

Et financièrement, le parc s’en sort-il ? "C’est une vraie épreuve. Après, il faut mettre deux fois plus d’ardeur pour trouver de nouvelle formes d’activité, confie le président du Puy-du-Fou. Nous avons mis cette année de Covid au service de notre créativité pour permettre au Puy-du-Fou de rayonner dans les années qui viennent. Il ne fallait pas se laisser gagner par la crise, essayer de rebondir. On va le faire de belle manière. Nous présentons Les noces de feu, un nouveau spectacle nocturne. Nous avons aussi l’hôtel du grand siècle, un palais des congrès. Nous allons aussi rendre hommage à Jean de la Fontaine, dont c’est le 400e anniversaire cette année, et qui aura son spectacle dédié."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !