À Paris, un frigo solidaire en pleine rue pour les plus démunis 

À Paris, un frigo solidaire en pleine rue pour les plus démunis 
Un frigo solidaire a été installé devant un restaurant du XVIIIe arrondissement à Paris pour aider les plus démunis © Myrabella / Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0

Un restaurant du XVIIIe arrondissement a décidé d’installer un frigo en libre-service sur sa terrasse. Tout le monde peut y déposer de la nourriture et chacun peut également se servir. Une initiative solidaire à destination des plus démunis.

Dans la rue Ramey, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, un frigo vitré a fait son apparition sur la terrasse du restaurant "La cantine du XVIIIe". "Je ne m’attendais pas à voir ça pignon sur rue", s’étonne Timothée, un habitant du quartier. Comme lui, Frederic, nouveau client du restaurant, regarde attentivement la petite affiche expliquant le fonctionnement de ce frigo solidaire : "Je trouve que c’est effectivement une belle façon de lutter contre le gaspillage alimentaire qui de nos jours est assez important". Il regrette d’ailleurs de ne pas avoir un frigo solidaire près de chez lui car les restes dans le frigo, avant de partir en vacances, il va les jeter "comme tout le monde". "On se dit qu’on ne peut plus le manger alors que ce genre d’initiative permet de prolonger la vie des aliments et les donner à ceux qui en ont le plus besoin", constate-t-il, plutôt séduit par l’initiative. 

Des produits laitiers, des céréales, des fruits et des légumes... 

Ce frigo solidaire a été installé par Dounia et sa maman, les deux propriétaires du restaurant. "On tenait vraiment à mettre les invendus à disposition de manière assez facile. C’est un frigo à disposition de tout le monde, et principalement les personnes démunies qui n’ont pas suffisamment de revenus pour manger à la fin du mois", explique Dounia. Pour mettre en place cette initiative, elles ont contacté les associations "Le Carillon" et "Cap ou pas cap", des associations spécialisées dans le lien social et l’aide aux personnes fragiles. À l’intérieur du frigo, on retrouve des produits laitiers, des céréales, des conserves, des fruits et légumes. Mais en ce moment, victime de son succès, il n’y a plus grand-chose. "Aujourd’hui, il y a plus de retraits que de dépôts. En espérant que les grandes vacances incitent les habitants et les commerçants à déposer avant leur départ", souhaite Dounia. 

L’initiative plaît beaucoup aussi à la mairie du XVIIIe arrondissement selon l’adjoint au maire en charge de l’économie sociale et solidaire, Frédéric Badina : "On avait très envie d’accueillir un frigo solidaire, et il se trouve que l’initiative est parti d’elle même. Ça m’étonne pas, c’est l’intelligence collective et c’est le terrain", assure-t-il déclarant vouloir soutenir ce type d’initiative. Le XVIIIe arrondissement de Paris accueillera d’ailleurs son deuxième frigo solidaire dans les prochaines semaines

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio