Osez un Noël festif et solidaire avec Emmaüs

Valérie Fayard, déléguée générale adjointe chargée du développement et de l’innovation à Emmaüs France, était l’invitée de Cécile de Ménibus le 20 décembre 2018 sur Sud Radio dans "La vie en vrai", à retrouver du lundi au vendredi à 6h50.

Thumbnail

Quand on va faire un tour sur son compte Instagram ou sa boutique en ligne, on se rend compte qu’Emmaüs France a bien changé, et pas seulement en termes d'image. Toujours très raisonnable en termes de prix, c’est aujourd’hui le premier réseau de magasins solidaires, avec 450 points de vente à travers la France et une boutique en ligne. Et si, cette année, vous achetiez vos cadeaux chez Emmaüs ?

Des achats futés, écolo et socialement utiles

"Vous allez y trouver des objets atypiques, confirme Valérie Fayard. Des objets qui ont une histoire qui ne ressemble à rien d’autre". Bien sûr, le principe de l’association jadis créée par l’Abbé Pierre n’a pas changé, mais en ces temps de transition écologique, on parle aussi recyclage, car tout ce qui est recyclé n’est pas jeté. "Nous collectons 270.000 tonnes d’objets par an, qui auraient dû aller à la benne. L’impact environnemental est important. Au lieu d’acheter un jean neuf qui va, pour sa production, consommer 10.000 litres d’eau, soit 200 jours de consommation d’une personne en Afrique, en achetant un  jean chez Emmaüs, vous économisez cela !"  Ou comment devenir un consommateur acteur… "On peut, par son achat, dire quelle planète on veut !" 

Bien sûr, Emmaüs, c’est toujours également un véritable lieu de réinsertion. Les Compagnons sont toujours là, eux aussi. "L’impact d’acheter chez Emmaüs, c’est à la fois une bonne action pour la planète et un geste à impact social, par rapport au fait d’acheter dans d'autres boutiques vintage, détaille Valérie Fayard. Nous avons 9.000 personnes qui travaillent autour des activités de récupération, soit compagnons, soit salariés, qui étaient auparavant en situation difficile ou précaire. Au travers des activités de collecte, de vente, de réparation, ils vont pouvoir retrouver de la dignité, un travail."

"Si vous allez dans un des 450 points de vente existants, vous pouvez trouver de tout : meubles, objets déco, vêtements et plein de jouets pour les enfants. Et vous trouvez également cela sur Internet, sur notre place de marché solidaire." À cela s’ajoute une nouvelle tendance, celle de la re-création :  "Dans un certain nombre de structures d’Emmaüs, non seulement on répare et remet dans le circuit objets et fringues, mais  on va aussi les transformer. À Paris, Lyon, Toulon… on peut trouver des objets d’artisanat de réemploi, complètement  originaux".

Visitez la ba-boutique en ligne Emmaüs

Cliquez ici pour écouter  "La vie en vrai" avec Cécile de Ménibus
 
Retrouvez "La vie en vrai" du lundi au vendredi à 6h50 sur Sud Radio, dans la matinale présentée par Cécile de Ménibus. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !