On n'a jamais consommé autant de foie gras en France

Marie-Pierre Pé, directrice du Cifog, le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 6 novembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail
La crise du foie gras est derrière nous.

Surprenant : malgré les interdictions de vente de foie gras aux États-Unis, les ventes sont en hausse en France. Comment se porte le marché du foie gras alors que les fêtes de fin d'année approchent ?

 

Une marque collective "Foie gras français"

"La crise est derrière nous, confirme Marie-Pierre Pé, directrice du Cifog, le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras. Aujourd’hui, la production a repris, tout est sécurisé sur le plan sanitaire. Tout est prêt pour la fin d’année 2019."

On se souvient des abattages en masse de canards, rendus nécessaires du fait d’une épidémie de grippe aviaire. "C’est derrière nous, juge Marie-Pierre Pé. Les perspectives sont belles. À côté de l’IGP canard à foie gras du sud-ouest, la filière s’est organisée pour mettre en place une marque collective, le foie gras français. C’est la nouveauté de l’année, une marque collective pour le foie gras, le magret et le confit français."

80% du foie gras mondial consommé en France

La tendance actuelle du vegan a-t-elle un impact quelconque sur les ventes ? "On n’a jamais consommé autant de foie gras que maintenant, même si des personnes qui ne connaissent rien à notre secteur font peur." Craint-elle des actions de leur part en cette fin d’année ? "Non, en France, le foie gras est cher au cœur des Français. C’est le patrimoine culturel et gastronomique de la France. Il y a cet attachement à cette gourmandise qui fait la réputation de notre pays dans le monde entier."

D’ailleurs, où consomme-t-on du foie gras ? En fait, "80% du foie gras mondial est consommé en France, explique la directrice du Cifog. Ensuite, c’est surtout au sein de l’Union Européenne que l'on en mange, en Belgique, en Espagne, en Suisse. L’Asie du sud est se développe, avec le Japon, Singapour et Hong Kong." Espère-t-elle une reprise des ventes aux Etats-Unis ? "Oui, il ne faut pas se fier à ce qui se passe à New York, qui est le fruit de quelques activistes végétariens !"

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.


Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !