Nouveaux agriculteurs : "Mon but, c'est plutôt de donner du local au local"

C’est l’un des enjeux majeurs pour la France : garder ses agriculteurs. D’ici 15 ans, un tiers des 450.000 exploitants vont partir à la retraite. Il faut donc attirer de jeunes agriculteurs ou agricultrices. Pas facile en ces temps d’"Agribashing", de faibles revenus ou encore de transition écologique. Pourtant, certains n'hésitent pas à se lancer, comme cette jeune agricultrice de l'Ariège, Aurélie Déjean, que Christine Bouillot de Sud Radio a rencontrée.

L'agriculture française a connu un record l'année dernière avec près de 14.000 nouvelles installations. © AFP

 

"Mon but, c'est plutôt de donner du local au local"

Avant de reprendre la ferme de ses parents, Aurélie Déjean explique avoir déjà 'roulé sa bosse' ailleurs, avec des débuts professionnels dans le monde de l'industrie. "J'ai travaillé dans différentes entreprises, confie-t-elle au micro de Christine Bouillot de Sud Radio, dans le domaine de la cosmétique et de la chimie qui est mon métier de base. Petit à petit, j'avais vraiment envie de revenir en Ariège à Verniolle, sur cette ferme où j'ai grandi, j'ai réfléchi à un projet pour pouvoir en faire quelque chose".

 

Aurélie Déjean décide de ne pas faire n'importe quoi de ces terres au pied des montagnes. "Mon but, c'est plutôt de donner du local au local, garder les céréales que l'on produit ici, pour pouvoir les transformer et les consommer directement sur place".

 

"Faire un maximum de ventes directes, du producteur au consommateur"

Des épis de blé à la farine, la jeune agricultrice ne s'arrête pas là : elle enchaîne avec la production de pâtes complètes pour la vente directe, elle a fait le choix d'une agriculture raisonnable. "Le but était vraiment de transformer en produit fini, confirme-t-elle, et de faire un maximum de ventes directes, du producteur au consommateur. On a des retours très positifs du consommateur directement, c'est très gratifiant, et ça, on ne peut pas l'avoir quand on a beaucoup d'intermédiaires !" explique-t-elle.

L'année dernière, l'agriculture française a connu un record, avec près de 14.000 nouvelles installations.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !