single.php

Neige de la Normandie à Paris, verglas sur les routes, encore du froid attendu mercredi

La France a connu mardi l'une des journées les plus froides depuis six ans et des chutes de neige de la Normandie à Paris, qui risquent de continuer à compliquer le trafic routier en Ile-de-France en soirée.

SEBASTIEN BOZON - AFP

La France a connu mardi l'une des journées les plus froides depuis six ans et des chutes de neige de la Normandie à Paris, qui risquent de continuer à compliquer le trafic routier en Ile-de-France en soirée.

La préfecture de police de Paris a activé à 14H00 le niveau 2 du plan neige verglas en Ile-de-France.

Les conditions de circulation "se sont améliorées dans la matinée", après la pagaille engendrée par les chutes de neige dans la nuit de lundi à mardi avec son cortège de véhicules bloqués et la fermeture temporaire des autoroutes A12 et A13 de l'ouest francilien, mais "Météo-France prévoit de nouvelles chutes de neige dans l'après-midi et la soirée", a indiqué la PP.

Des plaques de neige et de verglas sont à prévoir et vont compliquer la circulation, avant un dégel annoncé pour mercredi. Le préfet de police Laurent Nuñez a limité la vitesse à 70 km/h sur les axes structurants franciliens, avec interdiction de dépassement pour les poids-lourds. Et demandé de limiter les déplacements autant que possible.

A 16H00 dans son bulletin, Météo-France maintenait 12 départements en vigilance orange: 10 pour neige-verglas (Eure-et-Loir, Calvados, Eure, Manche, Yvelines, Orne, Essonne pour le quart nord-ouest; Isère, Savoie et Haute-Savoie dans les Alpes) et deux pour les crues (Nord et Pas-de-Calais).

Le nouveau Premier ministre Gabriel Attal a réservé son premier déplacement à ce dernier département où le froid vient ajouter au découragement des sinistrés des inondations. "Personne ne va vous oublier", leur a-t-il promis à Clairmarais.

Huit départements resteront en vigilance orange neige et verglas mercredi: Manche, Calvados, Orne, Eure, Eure-et-Loir, où les transports scolaires seront suspendus, ainsi que les Yvelines, l'Essonne et la Haute-Savoie.

- "Un jour par an" -

Vue aérienne d'une partie de Blendecques, (Pas-de-Calais), l'une des communes sévèrement touchées par les inondations, le 4 janvier 2024

Vue aérienne d'une partie de Blendecques, (Pas-de-Calais), l'une des communes sévèrement touchées par les inondations, le 4 janvier 2024

Charles Caby - AFP/Archives

"Un axe neigeux, maintenant très faible, s'étend de la région parisienne à la Basse-Normandie avec une évolution vers de la glace au sol, due à des températures très basses", selon l'organisme météo. Et "il neige dans les Alpes, entre Grenoble, Chambéry et Genève avec de bonnes quantités dans la région d'Annecy" où "on observe 13 cm de neige". "On relève en moyenne 3 à 7 cm en Normandie et 1 à 2 cm sur le sud de la région parisienne", ajoute Météo-France.

Selon Bison futé, dans le Calvados, l'Eure, l'Orne, la Mayenne, la Manche, les cumuls de neige atteignent 5 cm et localement jusqu'à 10 cm, générant des conditions de circulation délicates sur l’A13 entre Caen et Pont l’évêque, l’A813 (Calvados), l’A84 (Calvados et Manche), la N158 et l’A88 entre Caen et Alençon et l’A28 entre Le Mans et Rouen.

"Ça arrive un jour par an la neige en Normandie, BFM ne parlait que de ça ce matin à la télévision alors qu'il y a des sujets beaucoup plus graves, on ne va pas quand même s'équiper en déneigeuses pour une journée dans l'année!", a commenté un retraité, qui n'a pas souhaiter donner son nom et dont la maison donne sur la plage de Bernières-sur-mer (Calvados).

Sur le marché de Strasbourg, les maraîchers ont essayé de contrer le -7°C de l'aube avec l'installation de chauffages "en priorité pour sauver la marchandise", a expliqué Verena Heili, une productrice de 45 ans.

Maurice Mignotte, client matinal de 77 ans, en a vu d'autres: "On a connu -29°C en 1983, alors franchement… Et on n’en parlait même pas à ce moment-là ! Je me souviens aussi en 76, il y a eu un jour où le maximum, c'était -14°C à Strasbourg."

A Carpentras, dans le Vaucluse, département qui n'est pas en vigilance grand froid, une femme sans domicile fixe d'une soixantaine d'années a été découverte morte mardi matin sous sa couverture dans la rue. "Elle est probablement morte de froid, mais une autopsie doit être réalisée pour le confirmer", a indiqué une porte-parole de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP).

- "Pic" de consommation électrique -

En plein épisode de froid, la centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle), exploitée par GazelEnergie, a recommencé à produire de l'électricité mardi, pour la première fois depuis un an, a-t-on appris auprès de la direction du site.

Selon les prévisions de RTE à l'AFP, l'augmentation de la consommation électrique des Français se poursuit et devrait atteindre un "pic" mercredi soir.

Jusqu’ici le gestionnaire du réseau de transport d'électricité n’a pas identifié de "risque" pour la sécurité d’approvisionnement.

Si les températures ont rapidement baissé après une période particulièrement douce, la situation actuelle ne remplit toutefois pas les critères d'une vague de froid, définie en France comme un épisode durable et étendu de froid (au moins trois jours) dont au moins une journée où la température moyenne (indicateur thermique national) passe sous -2°C, parmi plusieurs critères.

Un sans-abri dort sur une conduite de chauffage à Paris, le 8 janvier 2024

Un sans-abri dort sur une conduite de chauffage à Paris, le 8 janvier 2024

Alain JOCARD - AFP

En effet, les températures remonteront doucement à partir de mercredi mais les minimales resteront basses, avec des gelées quasi généralisées et localement fortes, prévient cependant Météo-France qui anticipe par ailleurs "un épisode neigeux" qui pourrait concerner l'Aquitaine, les Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon, et se prolonger jeudi.

Si le niveau de froid s'annonce "banal" dans l'est du pays, Météo-France note que "ce ne sera pas forcément le cas sur les régions de l'ouest, au moins localement."

"De la Normandie à la Bretagne, en passant par le Maine, l'enchaînement de quelques journées sans dégel est devenu rare", souligne l'organisme, ajoutant: "A Alençon ou Laval, si l'on reste trois jours sous 0°C comme cela pourrait se produire, cela serait inédit depuis février 2012."

bur-pau-asl-kd-jus-mas-vm/gvy

Par Les bureaux de l'AFP en France / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
06H
23H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/