Mois sans tabac: "Les méthodes censées s'appliquer à tout le monde ne fonctionnent pas"

Le mois sans tabac débute ce vendredi.  Cette opération du ministère de la santé encourage les fumeurs à stopper le tabac pendant tout le mois de novembre au moins. C’est la quatrième édition de cette opération, et près de 160.000 personnes se sont déjà inscrites en ligne pour y participer. Rien de surprenant, puisque depuis deux ans plus 1,6 millions de fumeurs ont arrêté de fumer… Mais souvent en s’y reprenant à plusieurs fois.

Reportage Sud Radio de Théo Vareille

 

Vincent, 27 ans, a déjà arrêté de fumer plusieurs fois: "La première fois, du jour an lendemaiun après un jogging. J'avais les poumons en feu, je n'avais pas réussi à tenir 30 minutes. Je suis arrivé chez moi, j'ai jeté mon tabac et arrêté sans substitut".  Il y a deux mois, il a de nouveau arrêté, mais cette fois-ci il s’y est donc pris différemment: "Je m'y tiens grâce aux nicorettes. J'en mâchouille toute la journée, une petite quinzaine".

 

Argent, oxygène, teint

Vincent, qui fumait un paquet par jour, dit économiser près de 300 euros en tabac par mois, et il sent aussi beaucoup mieux: "Je revis ! J'ai de l'argent dans les poches, de l'oxygène dans les poumons, et enfin un joli teint un peu moins jaunâtre: je plais un peu plus aux filles !".
Pour éviter de rechuter il faut bien s’armer face à la tentation explique le tabacologue Bertrand Dautzenberg: "Tout fumeur doit savoir identifier les situations à risque de rechute. Les situations ou tout va très bien ou très mal. Les situations où il est amené à prendre de l'alcool. Y penser avant d'avoir à affronter ces situations permet de ne pas rechuter". En moyenne, un ancien fumeur rechute à quatre reprises avant de réussir à arrêter pour de bon.

 

"Mettre en place sa stratégie propre"

Près de 160.000 personnes se sont déjà inscrites en ligne pour bénéficier d’un coaching individualisé pour arrêter de fumer pendant tout le mois de novembre. Comme l'explique le tabacologue Christian Chevalier, le plus important pour arrêter le tabac c’est d’individualiser sa stratégie:

"La manière de s'arrêter, c'est de bien se connaitre et mettre en place sa stratégie propre avec un tabacologue, pour s'arrêter au mieux sans souffrir. Les méthodes censées s'appliquer à tout le monde ne fonctionnent pas" - Christian Chevalier, tabacologue