Marseille : un ancien Mac Donald transformé en plateforme alimentaire pour venir en aide aux plus démunis

Pour les plus démunis, les conséquences du Covid ont été fatales. Dans ces conditions, certaines personnes ne parviennent plus à se nourrir à leur faim ou encore à payer leur facture d'électricité. Un ancien Mac Donald des quartiers nord de Marseille a donc été transormé en plateforme alimentaire où l'on y distribue gratuitement de la nourriture. Rencontre avec les responsables et les bénéficiaires de ce système.

Un ancien Mc Donald's de Marseille a été transformé en plateforme d'aide alimentaire (photo d'illustration).

Un reportage de Lionel Maillet. 

 

Dans les quartiers nord de Marseille, un ancien Mc Donald's a été transformé en plateforme d'aide alimentaire. La nourriture y est distribuée gratuitement pour les personnes les plus démunies. Plus de Big Mac mais des colis alimentaires.

"On a du lait, de l'huile, de la farine... Il y a des familles qui viennent nous voir en nous disant qu'elles n'ont rien dans leur frigo depuis trois jours."

350 bénéficaires en une seule journée dont la plupart sont des victimes de la crise économique liée au Covid comme cette mère de famille de trente-quatre ans.

"J'ai une activité au noir, je n'ai pas pu pendant 2-3 mois la faire correctement. Moi, c'est mon assistante sociale qui m'envoie ici. Ce sont des associations privées comme ça qui nous aident. Je trouve cela extraordinaire, et ce n'est pas normal que l'État nous abandonne." 

C'est grâce à des dons et à la mobilisation de plusieurs collectifs autour des anciens salariés du Mc Do Saint-Barthélémy que toute cette aide est mise en place. Fathi Bouaroua est un responsable associatif.

"Dans cette détresse alimentaire, pour l'instant, les grandes associations qui font leur boulot ne sont toujours pas elles-mêmes en situation suffisantes pour répondre à ce moment particulier."

Tout cela fait dire au fondateur de l'association "Le sel de la vie" Salim Grabsi que le plus dur est encore à venir.

"Cela va s'accentuer car les gens vous expliquent qu'ils n'arrivent plus à payer le loyer depuis des mois. Ils ont des factures d'électricité qui ne sont pas payées, ils sont menacés d'expulsion."

Cette semaine, en plus de la nourriture, ce sont aussi des fournitures scolaires et des vêtements qui seront distribués aux plus démunis.