Marseille : la mairie refuse d'agir, les parents passent à l'action

Une des devantures de l'école maternelle
Lionel Maillet

Une école qui s'effrite en lambeaux, une mairie impassive... À Marseille, des parents d'élèves ont décidé de se retrousser les manches et de retaper eux-mêmes l'école de leurs enfants. 

Murs tagués, bâtiments délabrés, grillage éventré… Non, ce ne sont pas des immeubles en cours de destruction mais bien une école maternelle. Située dans le 15e arrondissement de Marseille, l’école la Viste Bousquet est en piteux état. "Il y a des graffitis partout, les fenêtres sont condamnées par des bouts de ferraille, et les luminaires qui ne marchent plus tombent" raconte Sébastien qui a sa fille scolarisée à la Viste. Des conditions inacceptables pour les parents d’élèves qui ont décidé, face à l’inaction de la mairie, de se retrousser les manches et de rénover eux-mêmes l’école qui accueille chaque jour 250 élèves.

Pendant deux jours, ils vont tout retaper pour permettre d’offrir à leurs enfants un cadre d’éducation convenable. Mais la mairie de la ville n’est pas de cet avis et condamne fermement l’action qu’elle juge illégale.

La France Insoumise, dont le chef de file Jean-Luc Mélenchon est député à Marseille, de son côté soutient pleinement la rénovation. Djenna Boualia est militante dans ce parti, pour elle toute cette affaire c’est "un échec de la République" : "Nous sommes bien conscients que ce n’est pas à nous, aux parents d’élèves ou aux habitants de pallier les manquements de la mairie. Malheureusement, quand pendant des années vous faites face à un mur et vous n’avez rien comme solution, il ne reste plus qu’à agir donc on prend les choses en main".

Les travaux seront encadrés par des artisans bénévoles et devront commencer dès cet après-midi. Jean-Luc Mélenchon est attendu samedi dans l’école.

Reportage Lionel Maillet

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Vendredi 20 juillet 2018 à 15:51
Pire que l'Afrique, lorsque l'on voit l'état délabré de cette école, c'est peu dire. Pourtant à Marseille les impôts locaux sont excessivement chers, je sais de quoi que je parle. Où passe les sous des contribuables marseillais ? Certainement pas perdu pour certains !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio