single.php

Manifestation anti-RN: 1.500 personnes à Rennes, des heurts

Environ 1.500 personnes ont manifesté jeudi soir à Rennes contre l'extrême droite, à l'appel d'une intersyndicale, un défilé qui n'a pas pu aller à son terme en raison de heurts entre jeunes manifestants et policiers, a constaté un journaliste de l'AFP.

Lou BENOIST - AFP

Environ 1.500 personnes ont manifesté jeudi soir à Rennes contre l'extrême droite, à l'appel d'une intersyndicale, un défilé qui n'a pas pu aller à son terme en raison de heurts entre jeunes manifestants et policiers, a constaté un journaliste de l'AFP.

La manifestation, qui a attiré 1.500 personnes selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, a été stoppée dans le centre-ville après que des jeunes protestataires ont lancé des projectiles, provoquant en réaction un jet de gaz lacrymogènes de la part des forces de l'ordre.

"Un groupe de 80 éléments positionnés devant le cortège ont tenté de perturber la manifestation, conduisant à sept interpellations", a indiqué à l'AFP la préfecture, dont le bilan fait état de "dégradations mineures".

Dans le cortège, l'intersyndicale CFDT-FO-CGT-FSU

-Unsa a déployé une banderole avec le slogan "Contre l'extrême droite, riposte sociale".

"Nous disons notre opposition absolue aux idées réactionnaires, racistes et antisémites et à ceux qui les portent. Il y a historiquement entre eux et nous un fossé de sang", a déclaré à l'AFP le secrétaire général du syndicat FO en Ille-et-Vilaine, Fabrice Le Restif.

Selon Fabienne Portanguen, co-déléguée départementale Solidaires Ille-et-Vilaine, "il faut empêcher l'extrême droite d'arriver au pouvoir, elle n'a pas sa place au gouvernement. L'extrême droite ne défend pas les travailleuses et les travailleurs. Il faut combattre leur programme anti-social", a-t-elle déclaré durant le défilé.

Heurts entre policiers et manifestants lors d'un rassemblement contre l'extrême droite à Rennes, le 20 juin 2024 en Ille-et-Vilaine

Heurts entre policiers et manifestants lors d'un rassemblement contre l'extrême droite à Rennes, le 20 juin 2024 en Ille-et-Vilaine

LOU BENOIST - AFP

Des manifestants arboraient un autocollant "Pas de Bardella à Matignon".

Depuis l'annonce de la dissolution le dimanche 9 juin, plusieurs manifestations ont déjà eu lieu à Rennes, ville étudiante ancrée à gauche.

Le 10 juin, jusqu'à 4.000 personnes, d'après la préfecture, ont ainsi battu le pavé dans la capitale bretonne tandis que le lendemain ils étaient 6.000 manifestants selon les syndicats, 3.000 selon la préfecture.

Le 15 juin, les opposants à l'extrême droite étaient 25.000 selon les organisateurs, 12.000 selon la préfecture.

AFP / Rennes (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
19H
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/