single.php

Macron convie l'ensemble du monde agricole à un grand débat samedi au Salon de l'Agriculture

Emmanuel Macron va participer à un grand débat avec "l'ensemble des acteurs du monde agricole", agriculteurs,industriels, grande distribution et ONG, samedi au Salon de l'agriculture, "pour esquisser l'avenir" de la filière, a annoncé jeudi l'Elysée.

Ludovic MARIN - AFP

Emmanuel Macron va participer à un grand débat avec "l'ensemble des acteurs du monde agricole", agriculteurs,industriels, grande distribution et ONG, samedi au Salon de l'agriculture, "pour esquisser l'avenir" de la filière, a annoncé jeudi l'Elysée.

"L’ensemble des acteurs pourront donner leur point de vue, faire des propositions, confronter des idées", a indiqué la présidence alors que les agriculteurs, en colère depuis plusieurs semaines, restent plus que jamais mobilisés à l'approche de ce grand rendez-vous annuel.

Le débat qui va durer au moins deux heures, se veut "ouvert, franc et transparent", "sans filtre", "dans un état d'esprit républicain".

Il portera sur tous les enjeux liés à l'agriculture, revenus, Europe et transition du modèle agricole à la lumière des grands enjeux climatiques.

Le président de la République "souhaite vraiment que la parole soit libre" et que "tous les sujets soient mis la table", a souligné l'Elysée.

Il "ira au contact" et est "prêt à prendre le temps qu’il faudra pour échanger sur l’ensemble des problématiques", à "bâtons rompus".

L'exercice, qui n'est pas sans rappeler les grands débats organisés en pleine crise des "gilets jaunes" en 2019, aura lieu sur un "ring", grand enclos où sont présentés les animaux, dans le Hall 1 du salon.

Plusieurs centaines de personnes sont attendues, dont les représentants des principaux syndicats agricoles (FNSEA, Jeunes agriculteurs, Coordination rurale, Confédération paysanne, etc.), de la grande distribution (Lidl, Leclerc...) et des industriels tels que le transformateur de viande Bigard.

Des responsables d'associations environnementales sont également invités, a ajouté l'Elysée, citant Réseau Action Climat, Générations futures et même les Soulèvements de la Terre, collectif que l'exécutif voulait dissoudre avant que la décision ne soit annulée par le Conseil d'Etat.

"Le président aura l'occasion de refixer un cap pour l'agriculture française à horizon 2030 en conclusion de ce débat", a précisé un conseiller présidentiel.

Avant le "grand débat", Emmanuel Macron donnera comme chaque année le coup d'envoi de ce grand rendez-vous populaire avec le monde agricole, en coupant le ruban, rendra visite à la vache égérie du salon, Oreillette cette année, et effectuera une première déambulation dans les allées.

Suivront le débat puis la poursuite de la déambulation, entrecoupée d'échanges avec les différentes filières (volaille, porc, céréales, spiritueux, vins, fruits et légume) et une ultime étape autour de la pêche.

Le président, qui adore prendre le temps d'échanger et déguster vins et produits, sera donc de nouveau présent une bonne partie de la journée, sans aller peut-être jusqu'à battre son record de plus de 14 heures en 2019.

Le Premier ministre Gabriel Attal a récapitulé mercredi les dizaines d'engagements et chantiers déjà lancés, et annoncé des mesures sur les visas de saisonniers étrangers, sur les pesticides ou encore sur la rémunération. Mais il semble avoir laissé sur leur faim les agriculteurs, focalisés sur l'intervention à venir du chef de l'Etat.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
16H
14H
13H
12H
11H
09H
07H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/