Les politiques reconvertis dans les médias, cela vous choque ?

Des politiques reconvertis en chroniqueurs à la télévision, est-ce une bonne chose ? C’est le débat du jour avec Véronique Jacquier dans "Info vérité" sur Sud Radio le 16 Juillet. Avec pour invités Laurence Sailliet et Jeannette Bougrab. "Info Vérité" est diffusée tous les jours à 7h10 et 9h15.

Thumbnail
Laurence Sailliet, la porte-parole des Républicains, abandonne la politique et devient chroniqueuse chez Cyril Hanouna, sur C8.

Laurence Sailliet, la porte-parole des Républicains, abandonne la politique ! Une reconversion critiquée par certains, puisqu’elle devient chroniqueuse chez Cyril Hanouna, sur C8. Êtes-vous choqués par ces politiques qui se reconvertissent dans les médias ? Que faut-il en penser ?

 

La déchéance du monde politique

"Laurence Sailliet n’est pas la première à quitter la politique pour jouer la carte du divertissement à la télé", rappelle Véronique Jacquier. Avant elle, l’ancienne ministre Roselyne Bachelot, l’ancienne secrétaire d’état de Nicolas Sarkozy, Jeannette Bougrab, Raquelle Garido, de la France Insoumise, chez Cyril Hanouna, l'ont déjà fait. Et même l’ancien président du Conseil Constitutionnel, Jean-Louis Debré... "Tous ont essayé. Je dis « ont essayé » car les conversions sont rarement réussies. Seule Roselyne Bachelot surnage vraiment dans l’univers impitoyable de la télé."

Quels sont les arguments de Laurence Sailliet pour faire le grand saut ? "J’ai 46 ans, j’ai envie de changer de vie. Je pourrai faire valoir mon point de vue politique en intégrant la bande de chroniqueur de Cyril Hanouna." "Le problème, et je ne juge pas l’émission en soi, c’est qu’elle n’aura pas l’occasion de faire de la grande politique en allant sur ce genre de plateau, estime Véronique Jacquier. Cette reconversion illustre la déchéance du monde politique."

Une confusion des genres dangereuse pour la démocratie

Quand on fait de la politique, on doit rester dans la politique et quand on fait du spectacle, on doit rester dans le spectacle ? "Oui, les deux mondes ne devraient pas se mélanger. Quand vous vous mettez au service de la France, vous imaginez-vous le mois prochain être acteur dans un show télé ? Cela paraît impensable à moins de considérer la politique comme une forme de show avec de bons ou de mauvais acteurs. Il ne faut pas s’étonner ensuite de la bouderie des Français pour les urnes !" Laurence Sailliet a toutefois une particularité : elle n’a jamais été élue. Elle s’est présentée cinq fois aux législatives. Cinq fois, elle a été battue. Elle était dixième sur la liste de François Xavier Bellamy pour les élections européennes. Vu le score des Républicains, elle n’a pas décroché de poste d’eurodéputé. "C’est elle qui a démarché Cyril Hanouna, rappelle Véronique Jacquier. Après ces échecs successifs, c’est plus facile de vendre son âme à Cyril Hanouna que de rester au Purgatoire chez les Républicains."

De telles reconversions de politiques dans le divertissement, qu’est-ce que cela dit de notre société ? "Il y a un retournement total des valeurs par rapport à la génération précédente en politique. Dans le temps c’était très mal vu d’aller dans une émission de divertissement." Aujourd’hui, c’est tout le contraire : beaucoup se précipitent sur les plateaux télé. Même les ministres du gouvernement, comme Marlène Schiappa, vont chez Cyril Hanouna. "Pourquoi ? Parce que la société du divertissement est mieux vue que le monde politique ! Mais cette confusion des genres est dangereuse pour la démocratie. Aux Etats-Unis, Donald Trump vient du monde du divertissement. En Ukraine, Volodimir Zelensky, le nouveau président, était un humoriste, acteur phare d’une émission de télévision. Imagine-t-on Cyril Hanouna président en France en 2022 ?"

 

Cliquez ici pour écouter "Info Vérité" présentée par Véronique Jacquier

Retrouvez "Info Vérité" du lundi au vendredi avec Véronique Jacquier à 7h10 et 9h15 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !