"Les glaciers des Pyrénées risquent de disparaître totalement à la moitié de ce siècle"

Pierre René, accompagnateur en montagne et glaciologue, membre de l'association Moraine, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 14 septembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Le glacier de la célèbre brèche de Roland a déjà disparu. (crédit : Wikipedia)

Les glaciers pyrénéens sont-ils menacés de disparition ? Est-ce la fin de l’âge de glace ? La masse des glaciers montagneux ne cesse-t-elle vraiment de baisser ?

 

Le glacier de la brèche de Roland a déjà disparu

"Au niveau des Pyrénées françaises, cela fait vingt ans que je les observe annuellement, rappelle Pierre René, accompagnateur en montagne et glaciologue, membre de l'association Moraine. Et en vingt ans, la moitié des glaciers pyrénéens ont disparu, la moitié de leur superficie également. Ils sont aussi en très importante régression en termes d’épaisseur."

"Les glaciers sont directement le reflet de ce qui se passe au niveau climatique, rappelle Pierre René. S’il y a régression de ces masses glaciaires, c’est que le thermostat s’est élevé." Des glaciers peuvent-ils disparaître dans les Pyrénées d’ici quelques années ? "Oui ! Depuis vingt ans, on a observé des disparitions, celui de la brèche de Roland est le plus célèbre. Il a complètement disparu au tout début du 21e siècle. Ceux qui existent risquent une disparition totale à la moitié du siècle."

 

La fonte des glaciers s'allonge dans l'année

Faut-il interdire aux touristes de se rendre sur ces glaciers pour les protéger ? "Non, je ne pense pas, souligne l’accompagnateur en montagne et glaciologue. Ce n’est pas le piétinement ou le passage de randonneurs ou d’alpinistes qui va influer sur leur évolution. L’évolution des glaciers est due au réchauffement global à une échelle bien plus importante que des randonneurs marchant sur les glaciers."

Plus de 20 degrés un 14 septembre, est-ce inédit ? "La fonte des glaciers a tendance à s’allonger, confirme Pierre René. Elle s’arrête mi-septembre pour rentrer dans un cycle hivernal. Ce basculement vers l’hiver tend à se repousser, et on tend à avoir de la fonte sur les glaciers à 3.000 mètres jusqu’en octobre."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !