Les cybergendarmes français neutralisent un virus sur 850 000 ordinateurs

C'est une première mondiale : les experts de la gendarmerie française ont réussi à neutraliser un réseau de plusieurs milliers d'ordinateurs piratés. Ils ont même réussi à retirer le virus des ordinateurs contaminés.

Thumbnail
Les cybergendarmes français ont travaillé en collaboration avec le FBI.(photo Damien Meyer /AFP)

 

850 000 ordinateurs infectés dans 140 pays. C'est le nombre de machines qui ont été contaminées par le virus nommé "Rétadup". En cause : les utilisateurs qui cliquent sur des liens parfois douteux, notamment dans les mails. C'est de cette manière que les cybercriminels ont réussi à les véroler et à mettre cette armée d'ordinateurs à leurs ordres, ce qui leur permet notamment de pirater des données confidentielles ou de créer des fausses monnaies.

Le virus totalement éliminé des ordinateurs contaminés

Mais les cybergendarmes français ont réussi à faire tomber le système en localisant le serveur qui donne les ordres. Il fonctionne comme le coeur d'un réacteur et est situé en région parisienne.

Pour identifier les victimes, les français ont collaborer avec le FBI américain. Ils ont ainsi réussi à désinfecter la plupart des ordinateurs contaminées. C'est ce qui constitue une première : le virus est totalement éliminé. Avant, les services français parvenaient au mieux à les mettre en quarantaine.

Mais les cybergendarmes ne sont pas encore arrivé au bout du problème : ils n'ont pas encore réussi à identifier les individus à la tête du réseau.