Les automobilistes sans assurance bientôt repérés par les radars

La chasse aux fraudeurs: l’étau se resserre autour de ceux qui roulent sans assurance. Il est désormais possible d'être sanctionné pour défaut d'assurance lorsqu'on a été flashé par un radar pour excès de vitesse. Un fichier recensant les véhicules en règle sera systématiquement consulté. En France, 700.000 automobilistes roulent sans être couverts.

(PASCAL GUYOT / AFP)

Reportage Sud Radio de Lionel Maillet

 

Pour faire illusion il fait exprès de laisser la petite vignette verte sur le pare-brise de sa Twingo mais la date est largement dépassée. Prés de deux ans que Robin qui est étudiant roule sans assurance auto. "J'ai pas les sous pour payer l'assurance", confie t-il:

"Le contrat que j'avais pour une assurance au tiers me coûtait 90 euros. Pour un étudiant, c'est quand-même une somme ! C'est un peu un stress permanent, cette peur de se faire arrêter".

Désormais ce sont aussi les radars qui en cas d’excès de vitesse ou de feu grillé vont systématiquement vérifier si le véhicule est assuré.

 

Fonds de garantie pour les victimes des conducteurs non-assurés

Delphine Chassenot a mis trois ans à se faire indemniser après un accident avec un jeune qui roulait sans assurance: "J'ai été en contact rapidement avec une avocate spécialisée qui m'a parlé des fonds de garantie pour indemniser dans ces cas. Je l'ai fait un petit peu en valeur d'exemple, pour que ce jeune là prenne conscience de ce qu'il avait fait."

 

"Les gens payent souvent une grande partie de leur vie"

Dans un premier temps les fraudeurs vont recevoir un courrier de prévention pour se mettre en règle. S’ils se font reflasher sans assurance l’amende sera ensuite de 500 euros. Pas grand-chose à coté de ce qu’ils risquent en cas d’accident explique cette avocate spécialisée. "Les montants peuvent aller de 3000 euros pour un préjudice corporel très léger, jusqu'à 5 voire 10 millions d'euros. Les gens payent souvent une grande partie de leur vie". L’an passé, plus de 30.800 personnes ont été victimes de chauffards sans assurance. 175 en sont mortes.

"Cela peut coûter cher à l'auteur de l'accident mais aussi à ses héritiers. Paraplégie, préjudice économique de la famille..." - Sabrina Mazure, avocate spécialisée