éditorial

L'édito de Yolaine de La Bigne

Yolaine de La Bigne
Société

Les animaux sont bons pour l’économie !

Aujourd’hui sort un film sur la vie d’un renne de Laponie, une occasion de se demander si les animaux sauvages pourraient être un atout pour l’économie, notamment les ours. Est-ce bien sérieux ? Certains anti-ours en doutent je pense !

Pourtant c’est ce que l’on voit déjà en Espagne, pays beaucoup plus apaisé que la France dans son rapport à des animaux qui créent la polémique chez nous comme le loup ou l’ours. Pour les espagnols, ça ne pose aucun problème, les agriculteurs disent même que c’est animaux étaient là avant eux et qu’ils ont donc droit à la paix et surtout ils considèrent que s’ils tuent quelques animaux de leur élevage, c’est le prix à payer pour la cohabitation. C’est non seulement sage mais c’es surtout malin car ces animaux finissant par leur rapporter pas mal de sous !

Comment ? De plus en plus de nos contemporains se passionnent pour les animaux et les ours deviennent une attraction touristique majeure et un atout économique pour la région bordant la chaîne des Pyrénées et par conséquence, l’Espagne toute entière. Dans les Pyrénées espagnoles, région d’élevage et d’agriculture, on voit des ours de balader tranquillement, il y en aurait au moins 300, tout se passe très bien et du coup, cela a créé un nouvel axe touristique au nord de l’Espagne. On leur donne à manger, on leur a planté 500 000 arbres fruitiers pour les nourrir, les touristes sont ravis et payent 40 euros la demi-journée pour les observer et les agriculteurs ne se plaignent d’aucune agressivité de la part des ours. Bref, les français ont un vrai souci dans leur rapport avec l’animal, ils préfèrent les voir au cinéma.

 

Avec ce film dont vous voulez nous parler ? Aïlo, une odyssée en Laponie, un film de Guillaume Maidat/ chevsky, raconté par Aldebert, un film passionnant parce qu’on suit toute la vie d’un petit renne depuis sa naissance avec des images extraordinaires et grandioses de Laponie. C’est parce qu’un de ses enfants lui a dit « papa tu n’as jamais fait de film sur les rennes su père Noël ?3 que le réalisateur a voulu raconter cette vie qui est une lutte du quodidien pour survivre à -40° en côtoyant des loups, des hermines, des renards polaires. On suit Aïlo avec sa personnalité, ses expériences, son rapport avec sa mère puis avec les petits copains, bref, un renne mais pas n’importe lequel, Aïlo. Le commentaire est excellent et souvent drôle, c’est passionnant pour les petits et les grands !

Les rubriques Sudradio