L'édito politique de Françoise Degois - Affaire Cédric Chouviat : "rien ne mérite la mort"

Décédé des suites d'un contrôle policier le vendredi 3 janvier, les témoignages en hommage à Cédric Chouviat se font de plus en plus nombreux. Dans le même temps, la question des violences policières revient sur la table malgré l'essoufflement progressif des manifestations de gilets jaunes. En effet, les images obtenues par Mediapart témoignent d'un plaquage ventral et le père de cinq enfants aurait succombé sous la pression d'une fracture du larynx. Quelles conclusions en tirer selon Françoise Degois ?

Françoise Degois
L'édito politique de Françoise Degois.

Retrouvez l'édito politique de Françoise Degois le jeudi à 7h20 sur sudradio.fr.

 

"Rien ne justifie ces méthodes de plaquage ventral. Les arguments de la défense sont irrecevables : rien ne mérite la mort !"

"Jamais un policier n'a perdu la vie dans une manifestation. Jamais un policier n'a eu une main ou un œil arrachés. Il y a un excès de la violence légale."

"Le préfet de police, dans une circulaire concernant la manifestation de ce 9 janvier, évoque des "partis contestataires". C'est du jamais vu, on parle normalement de parti politique. Alors que le préfet a un devoir d'impartialité."