single.php

Le Nouvel An sur les Champs-Elysées, test sécuritaire avant les JO

Sept mois avant les Jeux olympiques de Paris, jusqu'à un million de personnes sont attendues dimanche soir sur les Champs-Elysées pour les festivités du Nouvel An, dans un contexte de menace terroriste "très élevée".

JULIEN DE ROSA, - - AFP/Archives

Sept mois avant les Jeux olympiques de Paris, jusqu'à un million de personnes sont attendues dimanche soir sur les Champs-Elysées pour les festivités du Nouvel An, dans un contexte de menace terroriste "très élevée".

Animation musicale - trois DJ féminins et le chanteur Slimane, candidat de la France pour l'Eurovision - ola et karaoké géants, cirque aérien, avant les traditionnels compte à rebours à 23H40 et feu d'artifice à minuit au-dessus de l'Arc de Triomphe: pour fêter "l'entrée dans l'année olympique", la maire de Paris Anne Hidalgo, qui sera présente, a prévu des festivités plus importantes que fin 2022, censées durer de 19H00 à 00H10.

Les autorités s'attendent à voir arriver de 700.000 à 1 million de personnes sur les Champs-Elysées, et plus de 1,5 million de spectateurs au total dans la capitale.

Pour sécuriser le passage à la nouvelle année, 6.000 forces de l'ordre seront mobilisées dimanche à Paris, a annoncé vendredi Gérald Darmanin.

Au total, plus de 90.000 policiers et gendarmes seront mobilisés sur l'ensemble du territoire.

Dans la capitale, la circulation des véhicules sera interdite dès 16H00 dans un vaste secteur autour de l'avenue, principalement dans le VIIIe arrondissement.

Contrôles des sacs et palpations devront permettre d'écarter armes, armes par destination et bouteilles, interdites sur le périmètre sécurisé. La vente d'alcool aux alentours sera également interdite.

Ce dispositif sécuritaire a été préparé "dans un contexte de menace terroriste très élevée du fait du conflit en Israël et en Palestine", a souligné le ministre de l'Intérieur.

- Manifestations interdites -

Le collectif Urgence Palestine, qui réclame un "cessez-le-feu" et une "levée du blocus" de Gaza, ainsi que de mettre fin au "génocide" de sa population, a appelé à déployer des drapeaux palestiniens juste avant minuit sur les Champs-Elysées.

Le feu d'artifice du 1er janvier 2023 sur les Champs-Elysées

Le feu d'artifice du 1er janvier 2023 sur les Champs-Elysées

JULIEN DE ROSA - AFP/Archives

Mais "les manifestations revendicatives seront interdites" sur l'avenue, a prévenu le préfet de police Laurent Nuñez, garantissant une "application stricte de cette interdiction".

Urgence Palestine a précisé qu'il ne s'agissait pas d'un "appel à manifester, mais à prendre part aux célébrations existantes avec un drapeau palestinien".

Le 2 décembre près de la Tour Eiffel, un Franco-Iranien de 26 ans, connu des services de renseignement pour son islamisme radical et ses troubles psychiatriques, avait tué un touriste germano-philippin à coups de couteau, et blessé deux autres personnes à coups de marteau.

Cette attaque a relancé la question de la sécurité en vue des Jeux olympiques dans la capitale (26 juillet - 11 août), et notamment celle de la cérémonie d'ouverture sur la Seine.

Interrogés sur la capacité à accueillir sans incident plusieurs centaines de milliers de spectateurs en bord de Seine - le nombre de spectateurs gratuits n'a toujours pas été officialisé -, les organisateurs citent régulièrement le Nouvel An sur les Champs-Elysées en exemple.

Le 20 décembre, le président Emmanuel Macron a assuré qu'il y avait "évidemment des plans B" pour la cérémonie d'ouverture, "en cas de menace potentielle".

AFP / Paris (AFP) / © 2023 AFP

L'info en continu
15H
14H
13H
12H
11H
09H
08H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/