"Le camping sauvage est autorisé uniquement dans certains cas particuliers"

Quelle est la différence entre le camping sauvage et le bivouac ? À quelles conditions ces pratiques sont-elles autorisées ?

Il est assez facile de trouver un terrain où le bivouac n'est pas interdit. © AFP

Pour en parler, Sophie Agasse, collaboratrice de Maître Laurence Jégouzo, avocate et maître de conférences à l’université de Paris I, et Yann Losseau, rédacteur web pour le site Génération Voyage, ont été les invités d'Arthur de Laborde le 12 août 2020 dans "Sud Radio Midi", à retrouver du lundi au vendredi à 12h10.

 

"Si vous souhaitez camper sur un terrain privé, n'oubliez pas de demander l’autorisation"

"En matière de camping, il y a deux choses différentes. Il y a le camping sauvage et le bivouac. Pour simplifier, le bivouac, ce sont des randonneurs, des alpinistes ou des VTTistes qui vont planter leur tente loin de la civilisation. C’est un hébergement très simple, comme un sac de couchage. Le camping sauvage, ce sont des gens qui vont se déplacer davantage par un moyen motorisé, un camping-car par exemple, et qui vont séjourner au bord de la route ou dans un parking.

Le camping sauvage est autorisé uniquement dans certains cas particuliers. Il est interdit près de la mer, près des sites inscrits et classés, dans les réserves naturelles, à moins de 500 mètres des monuments historiques classés. Il est interdit sur les routes et voies publiques ainsi qu’à moins de 200 mètres autour d’un point d’eau qui est capté pour la consommation du public. Et si vous souhaitez camper sur un terrain privé, il convient de demander l’autorisation au propriétaire de ce terrain privé.

Pour le non-respect de ces règles, le Code pénal et le Code de l’urbanisme prévoient des sanctions allant de 17 à 1.500 euros, c’est-à-dire les contraventions de 1ère, 3e et 4e classe. Le plus souvent on est sur une fourchette haute d’ailleurs", a expliqué Sophie Agasse.

"Le bivouac est autorisé dans certains parcs naturels"

"En France, on est vraiment gâtés au niveau des paysages. On a de sublimes paysages, que ce soit la mer ou les montagnes et les volcans. Nous avons de superbes parcs naturels régionaux et nationaux.

Par exemple, il y a le parc naturel régional des volcans d’Auvergne, qui est le plus grand parc régional de France. Dans ce parc-là, le bivouac est autorisé. La seule condition est de ne pas allumer de feu. Le parc national du Mercantour est également sublime, il est situé entre la France et l’Italie. Le bivouac y est autorisé entre 19 heures et 9 heures du matin. En tout état de cause, il convient de s’assurer de ne prendre ni de risques pour soi, ni de risques pour la nature", a ajouté Yann Losseau.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !