single.php

Lancement de la Fashion week parisienne avec Wintour, Dati, Hidalgo

Une fashion week féminine sous les auspices politiques a commencé lundi à Paris, par un défilé en présence de la ministre de la Culture Rachida Dati et de Brigitte Macron, et l'annonce d'un prestigieux évennement en juin.

Miguel MEDINA - AFP

Une fashion week féminine sous les auspices politiques a commencé lundi à Paris, par un défilé en présence de la ministre de la Culture Rachida Dati et de Brigitte Macron, et l'annonce d'un prestigieux évennement en juin.

Les 27 diplômés du Master of Arts in Fashion Design de l'Institut français de la mode, considéré comme la plus prestigieuse école de design couture internationale, ont présenté leur peu conventionnelle collection de fin d'étude devant la Première dame, en veste en cuir, et de la ministre de la Culture.

Rachida Dati, passionnée de mode et de robes de créateurs, a fait sa première apparition publique "mode" depuis sa nomination, en veste en jean et T-shirt blanc.

La ministre de la Culture Rachida Dati (g) et Brigitte Macron assistent à la Fashion Week de Paris, le 26 février 2024

La ministre de la Culture Rachida Dati (g) et Brigitte Macron assistent à la Fashion Week de Paris, le 26 février 2024

JULIEN DE ROSA - AFP

Dans la foulée, Anne Hidalgo annonçait, aux côtés d'Anna Wintour la tenue le 23 juin d'un grand événement place Vendôme, sous la houlette du magazine Vogue, pour célébrer les Jeux olympiques, comme une "pré-cérémonie" glamour.

"Ce sera un mélange de défilé de mode, d'animations et de performances et quelques surprises", a annoncé à l'AFP la rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour, lors d'une conférence de presse à Paris.

Il s'agira d'un hommage aux cent ans de mode" française, depuis les derniers JO parisiens 1924, a ajouté Mme Wintour.

Plusieurs créateurs de renom prendront part à ce très rare événement collectif. Parmi eux, les Français Jacquemus et Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison Balmain, et Pharrell Williams chez Louis Vuitton, tous présents, lors de la conférence de presse de lancement.

"C'est rare que nous soyons comme cela réunis", a souligné Olivier Rousteing.

Défilé Marie Adam-Leenaerdt à la Fashion Week de Paris, le 26 février 2024

Défilé Marie Adam-Leenaerdt à la Fashion Week de Paris, le 26 février 2024

GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP

Côté défilés, la jeune créatrice belge Marie Adam-Leenaerdt, qui a ouvert le bal, a fait une déclaration d'amour à la jupe.

"Je pars du principe que le vrai secret d'une garde-robe, c'est qu'il ne faut pas que les robes deviennent obsolètes", a-t-elle expliqué aux journalistes, juste avant de lancer ses mannequins dans l'arène.

Et l'intemporel, pilier de la tendance "quiet luxury", chère à Paris se traduit en smokings féminins aux coupes impeccables ou une robe gris perle nouée à la taille.

Défilé CFCL à la Fashion Week de Paris, le 26 février 2024

Défilé CFCL à la Fashion Week de Paris, le 26 février 2024

Miguel MEDINA - AFP

Chez CFCL (Clothing For Contemporary Life), label créé en 2020 et figure de la nouvelle génération nippone, la silhouette hivernale féminine aspire aussi à la sobriété visuelle.

Le créateur, spécialiste de la maille, a élargi les épaules, une coupe omniprésente sur les hauts de la saison prochaine, et imaginé des pantalons tout en transparence, comme des sous-vêtements, autre tendance nette de la prochaine saison, cette fois-ci pour le bas.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
20H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/