"La galette vient plutôt du nord, en descendant vers le sud on passe sur du brioché"

Galettes des rois (©JACQUES DEMARTHON - AFP)

Chef pâtissier au Fournil du vignoble à Libourne, Florent Desmeric était l’invité du journal de 18h sur Sud Radio pour évoquer le phénomène de la galette des rois, incontournable du mois de janvier.

C’est une petite douceur inséparable du début du mois de janvier. Chaque année à l’heure de l’Épiphanie, des millions de Français dégustent la traditionnelle galette des rois en famille ou entre amis. Une galette qui n’a plus de secret pour Florent Desmeric, chef pâtissier au Fournil du vignoble à Libourne (Gironde) et invité du journal de 18h sur Sud Radio ce vendredi.

"La recette de la galette des rois, c’est la recette de ce qu’on appelle la galette parisienne : une recette de feuilletage avec de la crème frangipane dedans. Elle vient plutôt du nord, et en descendant ensuite vers le sud on passe sur ce qu’on appelle du brioché", explique-t-il d’emblée avant de revenir quelque peu sur les origines de cette tradition.

"La galette des rois puise ses origines dans l’histoire des rois mages qui venaient le 6 janvier pour apporter leurs offrandes à Jésus-Christ. Ensuite, elle a été inventée à la cour des rois. Il y avait une galette avec une fève, et celui qui trouvait la fève devait porter une couronne un peu fantaisiste pendant toute la journée, où il était un peu le roi !", rappelle-t-il.

Alors que certaines galettes peuvent atteindre le prix de 45 euros à Paris, Florent Desmeric souligne, lui, que "le prix dépend toujours de ce qu’on met dedans, mais au Fournil du vignoble, la galette briochée est à 11 ou 12 euros, et la parisienne à 14 euros (un peu plus cher à cause de la poudre d’amande)".

Réécoutez en podcast toute l’interview de Florent Desmeric sur Sud Radio

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio