single.php

L214 condamnée pour avoir accusé Le Gaulois de "manipulation génétique" de ses poulets

L'association de défense des animaux L214 a été condamnée par le juge des référés à cesser toute campagne accusant le groupe Le Gaulois de "manipulation génétique" de ses poulets, jeudi à Strasbourg.

Lionel BONAVENTURE - AFP/Archives

L'association de défense des animaux L214 a été condamnée par le juge des référés à cesser toute campagne accusant le groupe Le Gaulois de "manipulation génétique" de ses poulets, jeudi à Strasbourg.

L214 avait été assignée par le groupe LDC, qui commercialise notamment les marques Le Gaulois et Maître Coq et se disait victime d'une campagne de "dénigrement" et de "désinformation" de la part de l'association, dont le siège social est à Strasbourg.

Dénonçant les conditions d'élevage des poulets dits de chair, des militants de l'association de défense des animaux ont mené des actions dans 25 points de vente où ils ont appliqué des autocollants indiquant "poulet manipulé génétiquement" sur des barquettes de volaille dans les rayons.

Le juge des référés a interdit jeudi à L214 d'utiliser cette mention sur des autocollants visant les volailles Le Gaulois et lui a enjoint de supprimer les pages internet relatives à cette campagne de contre-publicité.

"L'association prend acte de cette décision, elle en interjette appel immédiatement, dans la mesure où elle porte une atteinte disproportionnée à sa liberté d'expression et à ses moyens d'action", a déclaré à l'AFP l'avocate de L214, Me Caroline Lanty.

"L214 a excédé sa liberté d'expression en voulant +choquer les clients de la marque Le Gaulois+, en cherchant à dénigrer la marque et en voulant +jeter publiquement le discrédit+ sur ses produits", a réagi dans un communiqué la direction de LDC.

"En particulier dans le contexte de crise agricole que nous traversons, nous regrettons que des organisations s'acharnent contre l'élevage et les éleveurs français, contre notre marque Le Gaulois, et s'en prennent au libre choix des consommateurs", a encore estimé LDC.

Des membres de l'association L214 tiennent des poulets morts lors d'une manifestation pour dénoncer l'utilisation de poulets génétiquement manipulés par l'entreprise alimentaire française "Le Gaulois", le 15 février 2024 à Paris

BERTRAND GUAY - AFP

L214 lui reproche d'utiliser pour ses poulets dits de chair la souche Ross 308, à croissance ultrarapide.

"Nous n'allons pas nous laisser faire : nous appliquons la décision, mais nous faisons appel car nous ne pouvons pas laisser LDC nous intimider et nous empêcher de dévoiler la souffrance des animaux élevés pour ses marques Le Gaulois, Marie et Maître Coq", a réagi dans un communiqué Brigitte Gothière, cofondatrice de l'association L214.

Elle a assuré que la campagne "demandant à LDC de mettre un terme à la croissance ultrarapide des poulets va continuer" avec des "stickers différents", et a promis de nouvelles actions "bientôt".

L'association, qui s'est fait connaître en diffusant des images choc tournées en cachette dans des élevages ou abattoirs, a été créée en 2008 et compte aujourd'hui une centaine de salariés à plein temps.

AFP / Strasbourg (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
16H
14H
13H
12H
11H
09H
07H
23H
22H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/