single.php

Jusqu'à 15 cm de neige dans le nord de la France, toujours menacé de verglas

Mis à part quelques flocons dans l'Est, la neige a cessé jeudi après-midi dans la moitié nord de la France recouverte de quelques centimètres de poudreuse, mais des risques de regel des chaussées dans la soirée et vendredi pourraient créer de nouvelles perturbations des transports.

Dimitar DILKOFF - AFP

Mis à part quelques flocons dans l'Est, la neige a cessé jeudi après-midi dans la moitié nord de la France recouverte de quelques centimètres de poudreuse, mais des risques de regel des chaussées dans la soirée et vendredi pourraient créer de nouvelles perturbations des transports.

La vigilance orange "neige-verglas" a été levée à 10H dans tous les départements concernés, ayant pour la plupart moins de 5 centimètres de neige, avec toutefois des pointes par endroits à 10 cm en Normandie et 15 cm dans les Hauts-de-France, selon Météo-France.

"La dernière fois que l'on a observé 10 à 15 cm dans les Hauts-de-France remonte à février 2018 très ponctuellement et en mars 2013 de façon plus généralisée mais là-encore avec des hauteurs de neige plus importantes", relève Météo-France, alors que les épisodes de froid se raréfient et diminuent d'intensité sous l'effet du réchauffement climatique.

Un parc enneigé à Paris, le 18 janvier 2024

Un parc enneigé à Paris, le 18 janvier 2024

Dimitar DILKOFF - AFP

Les deux tiers du pays, de la Bretagne aux Alpes, vont rester ou progressivement repasser en vigilance jaune au verglas dans la nuit de jeudi à vendredi. Dans la soirée "et jusqu'en matinée de vendredi, des gelées sont attendues sur la Normandie, les Hauts-de-France, l'Île-de-France et les régions du Nord- Est", qui "pourront provoquer des phénomènes de regel des chaussées humides et/ou partiellement enneigées", explique Météo-France dans son bulletin de la mi-journée.

"Ces gelées seront d'ailleurs plus marquées là où la neige aura tenu au sol", avertit l'organisme.

Sur le Massif-Central et les Alpes, un "épisode neigeux de courte durée non exceptionnel pour la saison, mais suffisamment significatif pour engendrer des difficultés de circulation" est attendu. A partir de 16H00, le Cantal, la Loire, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme seront à leur tour placés en vigilance orange "neige-verglas", suivis à partir de 18H00 par l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie.

- Neige fondue à Paris -

En Ile-de-France jeudi, "les hauteurs de neige atteignent en général 1 à 4 cm", selon Météo-France. "La dernière fois que l'on a observé 1 à 4 cm en région parisienne date de décembre 2022 et de janvier 2019".

Alors qu'à Paris la neige a rapidement fondu sur les trottoirs, à Lille, elle tient au sol et sur les toits, et la ville est restée très blanche jeudi matin.

La marque du changement climatique se fait sentir sur l'hiver français. Par rapport à la période 1981-2010, le nombre annuel moyen de jours de neige a diminué d’environ 2 jours en plaine dans des villes comme Bourges, Caen, Roissy, Rouen, Lyon, et de 3 à 4 jours à Besançon ou Bâle-Mulhouse, selon Météo-France.

- TER annulés dans le nord -

Les trains de la ligne à grande vitesse entre Paris et Lille sont contraints de rouler à 230 km/h au lieu de 300 km/h habituellement, entraînant des retards de 10 à 15 minutes pour les TGV.

Si les TER roulent bien dans la région, d'importants retards sont à prévoir, a annoncé la SNCF. Sur certaines lignes, entre un tiers et la moitié des trains ont été annulés, selon le groupe ferroviaire.

A Amiens, tout le réseau de bus a été suspendu mais à Lille, il est simplement perturbé alors que métros et tramways peuvent circuler.

Ailleurs en France, aucune perturbation majeure n'a été relevée sur le réseau ferroviaire, largement moins touché que lors des tempêtes Ciaran et Domingos en novembre, selon un porte-parole de la SNCF.

Les interdictions de circulation des poids lourds dans plusieurs départements ont été levés à la mi-journée.

En Ile-de-France, un bus sur deux a circulé dans la matinée, mais le trafic est revenu quasiment à la normale à la mi-journée, selon la RATP. Le trafic a aussi repris sur plusieurs tronçons importants du RER C, exploité par la SNCF, tout comme sur les lignes de Transilien N et U, mais reste "fortement ralenti".

Dans le Grand Est, d'assez fortes chutes de neige ont provoqué de gros embouteillages à Metz à partir de 7H30, tout comme sur les trois autoroutes à proximité (A4, A30 et A31), selon le site APRR, mais la majorité des perturbations ont été résorbées, hormi sur l'A31 dans le nord du département.

Par Antoine GUY avec les bureaux de l'AFP en régions / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
06H
23H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/