Jeune chimiste, elle est devenue agricultrice en Ariège

Aurélie Dejean, agricultrice en Ariège, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 27 Février. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Aurélie Dejean au salon de l'Agriculture.

Jeune chimiste, elle plaque tout pour retrouver l’Ariège de son enfance et l’exploitation de ses parents. Aurélie Dejean est diplômée d’un master en chimie cosmétique. Elle travaille en bureau en Irlande, en région toulousaine et décide de revenir, ses parents ayant une ferme en Ariège.

 

Un laboratoire de cosmétique à la ferme

"J’ai grandi sur l’exploitation de mes parents, on a un élevage de chevaux de trait bretons", explique Aurélie Dejean, depuis le Salon de l'Agriculture. Quand j’étais jeune, je ne savais pas ce que je voulais faire. J’ai pris une voie un peu plus centrale, classique, puis me suis spécialisée en cosmétique au niveau master et j’ai travaillé. J’ai vu d’autres endroits, cela crée une ouverture d’esprit, on revient avec de nouvelles idées. On revient aussi pour le côté nature et environnement, et pour des raisons familiales, préserver le patrimoine, montrer aux gens ce que l’on peut faire avec une petite exploitation."

Qu’a-t-elle pensé de la vie de bureau ? "J’ai bien aimé, confie l’agricultrice. Et j’ai même repris une partie de cela dans mon exploitation. J’avais surtout envie d’être libre. J’ai recréé un laboratoire de cosmétiques à base de lait de jument sur la ferme. J’ai commencé par faire des savons, une petite activité développée avec mon père. Cela marchait bien, alors je me suis dit pourquoi pas faire un peu plus grand public ? Et j’ai commencé à faire des farines et des pâtes à base de blé dur."

Des pâtes semi complètes

Transforme-t-elle elle-même sa production ? "Oui, confirme Aurélie Dejean. J’ai investi dans un petit laboratoire alimentaire, un moulin et un séchoir, en sus du laboratoire cosmétique. C’est un investissement de 20 à 30.000 euros." Comment distribue-t-elle ? À la ferme, ou localement ? "Les deux, nous avons un petit point d’accueil à la ferme, qui fait partie du réseau « Bienvenue à la ferme »? Je fais aussi les marchés et les foires, notamment Foix le mardi matin. Ensuite nous avons des distributeurs de type Gamm vert et Intermarché au niveau local."

Qu’est-ce que ces pâtes ont de particulier ? "Ce sont des pâtes semi complètes uniquement à base de blé et d’eau, sans additif, avec séchage à basse température pour garder les protéines dans leur intégralité." Et côté cosmétique ? "Nous sommes sur des savons, des baumes à lèvres, des huiles de massage. La gamme est en développement pour 2020. Le lait de jument est reconnu pour son effet hydratant et nous n’utilisons que des produits naturels et bio pour les fabriquer."
www.fermedelamargue.com

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !