Inondations dans l'Aude : "on n'a pas vu encore tous les dégâts"

inondations Aude
Les inondations dans l'Aude il y a quatre mois ont fait 15 morts et causé pour 220 millions d'euros de dégâts. AFP

Quatre mois après les terribles inondations qui avaient fait 15 morts et causé pour 220 millions d'euros de dégâts, selon une dernière estimation, l'heure est toujours à la reconstruction. Les travaux de remise en état sont loin d'être terminés, notamment dans les villages les plus isolés dans la Montagne Noire, à la limite du Tarn. À Lastours dans le Minervois, site classé avec quatre vestiges de châteaux cathares candidats à l'Unesco, les travaux n'ont pas tous commencé. Christine Bouillot de Sud Radio s'est rendue sur place.

"Le volume de travail qu'il y a à faire, c'est phénoménal"

Quand on s'enfonce dans les vallées de la Montagne Noire au dessus de Carcassonne, les dégâts des inondations sont encore bien visibles. Quatre mois après, les opérations de nettoyage se poursuivent et c'est ce que fait Marc à Lastours avec son tractopelle, dans le lit d'un ruisseau : "ça fait deux jours que j'y travaille, sur une partie de ruisseau qui doit faire 50 mètres... Vous imaginez la longueur des ruisseaux qu'il y a dans la région, le volume de travail qu'il y a à faire, c'est phénoménal".

"On n'a pas vu encore tous les dégâts"

Coincé dans les gorges de l'Orbiel, Lastours a été l'un des villages les plus touchés. Pas de maison à détruire mais tous les sous-sols ont bougé, fragilisant routes, ponts et châteaux cathares. Pour Max Brail, le maire du village, "le parking, par exemple, s'est écroulé presque deux mois après. On n'a pas vu encore tous les dégâts et au fur-et-à-mesure que l'on avance, si on ne prend pas en compte qu'il y a à recalibrer le lit des rivières, on peut aller vers de nouvelles catastrophes".

Autre difficulté : la constitution des dossiers. "il y en a encore pour 6 mois de plus, donc ce n'est plus 6 mois mais un an, au fur-et-à-mesure qu'on avance, les délais sont longs. Il faut qu'on y mette des moyens". À ce jour, le maire évalue le montant total des dégâts à 3 millions d'euros, c'est près de 10 fois plus que le budget de sa commune.

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio