Inondations dans l’Aude : la solidarité se poursuit pour les victimes

Marie-Hélène Favre, porte-parole de l’association Aude Solidarité était l’invité de Cécile de Ménibus jeudi 18 octobre sur Sud Radio dans "La vie en vrai", à retrouver du lundi au vendredi à 6h50.

Thumbnail

Ce n’est hélas pas la première fois que l'association Aude solidarité se retrouve en première ligne. Créée en 1988, elle a été activée à chaque catastrophe, notamment en 1999, et joue un rôle très important pour la collecte de dons. "L'État a annoncé une aide financière en urgence pour les sinistrés, de 300 euros par adulte et 100 euros par enfant, explique Marie-Hélène Favre. Avec la contribution du Conseil départemental, nous en sommes maintenant à 500 euros par adulte et 200 euros par enfant. Il s'agit d'une aide d’extrême urgence. Pour en bénéficier, les personnes doivent se faire connaître avant le 31 octobre."

Des dégâts apocalyptiques

Même si la chaîne de solidarité se met en place, les infrastructures ont fortement souffert, certains villages étant dévastés ou quasi inaccessibles par les routes. "Les maisons, les écoles, les bâtiments publics... On est sur quelques chose de démentiel, souligne la porte-parole d'Aude Solidarité. On parle de 70 à 100 communes diversement touchées. C'est vraiment  l’apocalypse tant le bilan économique et humain est épouvantable. La solidarité s'est organisée, avec beaucoup de bénévoles sur le terrain. Aujourd’hui, nous sommes dans le déblayage et le nettoyage." Quant au chiffrage des dégâts causés par ces inondations, il est encore trop tôt pour le faire.

Citoyens et entreprises, les sinistrés ont besoin de vous ainsi que de bottes en caoutchouc, des raclettes, des serpillières... Rendez-vous ici pour faire des dons !

Cliquez ici pour écouter  "La vie en vrai" avec Cécile de Ménibus.
 
Retrouvez "La vie en vrai" du lundi au vendredi à 6h50 sur Sud Radio, dans la matinale présentée par Cécile de Ménibus.