Il a vécu sept mois en ermite dans les Pyrénées

jacob karhu
Jacob Karhu vient de vivre sept mois dans un refuge dans les Pyrénées. DR / YouTube

Jacob Karhu, étudiant en géologie à Normale Sup Lyon, était l’invité de Cécile de Ménibus le 31 octobre sur Sud Radio dans "La vie en vrai", à retrouver du lundi au vendredi à 6h50.

C’est une expérience un peu folle à laquelle s’est prêté Jacob Karhu, étudiant en géologie à Normale Sup Lyon :  vivre en ermite pendant presque 7 mois  dans une cabane, à 1.700 mètres d’altitude… Ses vidéos témoignant de sa vie sur place ont été très suivies sur YouTube.

Passer du temps avec soi

Mais pourquoi se lancer dans une telle aventure ? "Je voulais rénover un refuge un peu en ruine pour les randonneurs, de façon la plus naturelle possible, explique le jeune étudiant de 24 ans. Je savais que je partais pendant au maximum un an, car j’ai pris une année de césure dans mes études. Le projet était de partir plus d’un mois. Je suis arrivé début avril ; je pensais que les neiges allaient fondre, mais il restait un mètre de neige !"

De quoi se nourrit-on à 1.700 mètres, dans un refuge ? "Au début, j’ai dû acheter ma nourriture. J’allais une fois par mois à pied au village. Après, j’ai fait pousser un potager et je cueillais des plantes que je connaissais. La farine et le riz, des aliments de base, je devais les acheter, et ensuite je me débrouillais comme je pouvais."

"Il faudrait revenir à l’essentiel."

Comment gère-t-on une telle solitude à 24 ans, loin de la ville, des amis ? "La solitude, je l’ai assez bien gérée, car c’était un choix. C’était aussi une expérience que je voulais faire pour passer du temps avec moi, me connaître moi même. C’est le grand dilemme de notre siècle, je pense."

Qu’aura-t-il appris, lui qui justement travaille sur le réchauffement climatique ? "J’avais une quantité d’eau et de nourriture limitées, un panneau solaire pour l’électricité. J’ai vu que dans tout ce que l’on avait à profusion en ville, il y a tellement de choses qui ne sont pas vraiment utiles. Il faudrait revenir à l’essentiel."


Cliquez ici pour écouter  "La vie en vrai" avec Cécile de Ménibus
 
Retrouvez "La vie en vrai" du lundi au vendredi à 6h50 sur Sud Radio, dans la matinale présentée par Cécile de Ménibus.

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio