Co-auteur du livre Gardez votre jeunesse, commencez à vivre, la spécialiste de la nutrition Helena Rachel Compper était l’invitée du Grand Matin Sud Radio ce vendredi pour rappeler l’importance du contenu de nos assiettes au quotidien.

Le secret de la jeunesse éternelle se trouverait-il… dans notre assiette ? C’est en tout cas ce que semble penser la spécialiste de la nutrition Helena Rachel Compper et le Dr Yann Rougier, tous deux auteurs de l’ouvrage Gardez votre jeunesse, commencez à vivre, un programme pour régénérer son corps par une meilleure alimentation. Invitée du Grand Matin Sud Radio ce vendredi, cette dernière appelle à changer ses habitudes alimentaires. "Tout le monde sait aujourd’hui que le rajeunissement commence dans l’assiette et au niveau cellulaire. Le microbiote intestinal est de plus en plus documenté, on sait que l’intestin est un deuxième cerveau, qu’il est à l’origine de problèmes digestifs mais aussi de dépressions nerveuses, de stress et d’anxiété", rappelle-t-elle.

Pour Helena Rachel Compper, une meilleure alimentation pourrait éviter de nombreuses maladies. "Aujourd’hui, l’alimentation moderne est une alimentation extrêmement transformée et très riche en sucre et en mauvaises graisses. L’idée de ce programme est de cibler ce qu’on appelle le stress nutritionnel. Certains aliments que l’on consomme ne sont pas reconnus par le système immunitaire et vont donc créer une forme de stress dans l’organisme. Nous sommes censés manger ce que la nature et la vie produisent. Jusqu’à présent, il n’y a pas d’arbres à nuggets, croissants ou hamburgers ! L’idée serait de manger d’abord ce qui nage, rampe, marche et pousse. On a vu les résultats de la transformation : huit maladies sur dix sont liées à ce que l’on mange. Maladies cardio-vasculaires, cholestérol, diabète… Tout est dans l’assiette, on le sait. Huit maladies sur dix, c’est donc une mauvaise nouvelle mais aussi une bonne nouvelle car on peut y remédier !", assure-t-elle.

Tout en préconisant de "dépolluer notre environnement, détoxifier notre assiette et notre organisme pour créer un terrain propice à la régénération cellulaire", la nutritionniste évoque également les bienfaits d’une journée occasionnelle de diète. "On a constaté lors de toutes nos études qu’une journée de jeûne thérapeutique et modéré, de 16 ou 24 heures, peut prolonger la jeunesse et réinitialiser notre système neuro-immunitaire. On réussit à garder plus longtemps de l’énergie, car l’idée n’est pas de prolonger sa jeunesse au niveau physiologique ou au niveau de l’apparence, mais de se sentir bien, se sentir mieux à travers une nutrition bien équilibrée dans l’assiette", conclut-elle.

Réécoutez en podcast toute l’interview d’Helena Rachel Compper

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

tantofrancois@…
- Samedi 3 février 2018 à 12:45
Ces aliments que nous consommons cachent le cercle vicieux des grandes multinationales tels que ; Agros alimentaires, grandes distributions et labos pharmaceutiques. Le complot du pouvoir qui décident de notre destin. En conclusion, les maladies qui sont créées serviront aux tests pour leur bien être.....
tantofrancois@…
- Samedi 3 février 2018 à 14:59
La lait de vache ! Est-ce un moyen de faire des recherches après avoir créer ces différentes maladies qui lui sont liées ? J'ai 60 ans et ma mère m'a allaité pendant 4 ans. Je suppose que mon système immunitaire est radical ! Actuellement les générations qui naissent ne bénéficient pas de cette opportunité. Donc, tout est relatif au nouveau mode d'alimentation génétiquement modifié qui est la cause ces méfaits sur la santé. Avant 50 ans, la mère avait moins de contrainte pour allaiter. Depuis la mère travaille et n'a pas le même train de vie. Ce qui signifie que l'enfant de cette génération est plus fragile et qu'il se retrouve défaillant face à toutes ces maladies à cause de son système immunitaire qui n'a pu être développer au détriment du lait de vache qu'on fait croire l'importance pour la croissance. Nous sommes la seule espèce à consommer du lait d'animal et cela même après sevrage.....Le complot contre la santé fonctionne et perdurera tant que les consommateurs resterons dans l'inconscience.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio