Hommage à Philippe Pétain, un mauvais procès fait à Macron ?

La tombe du maréchal Pétain a été vandalisée 

La gloire d’un homme couvre-t-elle ses crimes ? Bien sûr que non ! C'est le débat du jour avec Véronique Jacquier dans "Info vérité" sur Sud Radio le 8 novembre 2018. Avec pour invités :
- Loïc Hervé, sénateur UDI de Haute-Savoie, officier de la réserve citoyenne de la Marine ;
- Danielle Simonnet, oratrice nationale de la France Insoumise ;
- Bénédicte Vergez-Chaignon, historienne, auteure de la dernière biographie « Pétain », publiée chez Perrin en 2014.

Info Vérité est diffusée tous les jours à 7h10 et 9h15 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Difficile pour le chef d’État qui célèbre le centenaire de 1918, et donc le centenaire de la fin de la Grande Guerre, de passer sous silence l’action de Philippe Pétain durant la Première Guerre mondiale... Commandant en chef à Verdun, il ménage les troupes en instaurant un meilleur ravitaillement et, surtout, limite les périodes de combat sur le front pour les poilus. Puis, sous les ordres de Foch, il prend le commandement de l’armée française et la mène à la victoire.

Un monde binaire

Qu’est-ce qui doit l’emporter dans la mémoire nationale ? Le héros de Verdun ou le traître de 1940 qui abolit la République, instaure la collaboration, le statut des juifs, la répression des résistants ? Les deux ! En 1966, le Général de Gaulle, pour le cinquantième anniversaire de la bataille de Verdun, rend hommage à Philippe Pétain.
Alors en 2018, la polémique est elle fondée ? "Emmanuel Macron fait comme le Général, estime Véronique Jacquier. Il distingue l’homme de la Première Guerre mondiale et celui de la deuxième. La gloire d’un homme couvre-t-elle ses crimes ? Bien sûr que non ! Mais depuis la présidence de Jacques Chirac, nous sommes rentrés dans un monde binaire".

Fait-on à Emmanuel Macron un mauvais procès politique ? "La polémique actuelle paraît simpliste parce que l’Histoire est complexe, souligne Véronique Jacquier. Dans tous les livres d’Histoire, Philippe Pétain est un grand soldat en 1918. S’il ne l’avait pas été, il n’aurait jamais eu le crédit pour revenir en 1939 en étant perçu comme le sauveur de la France. Et il n’aurait jamais été appelé à jouer un rôle funeste entre 1940 et 1944". Emmanuel Macron ne fait donc que décrire l’Histoire comme l’ont fait certains de ses prédécesseurs. Pour autant, la démarche d’Emmanuel Macron n’est peut être pas dénuée d’arrière-pensée politique. Faut-il y voir un clin d’œil à l’électorat du Rassemblement national ? En effet, seul le Rassemblement national n’est pas entré dans la polémique...


Cliquez ici pour écouter ”Info Vérité” présentée par Véronique Jacquier


Retrouvez "Info Vérité" du lundi au vendredi avec Véronique Jacquier à 7h10 et 9h15 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio