Guillaume Larrivé : débat sur l'immigration, "un ramassis de poncifs et de demi-mesures technocratiques"

Guillaume Larrivé, député de l’Yonne et candidat à la présidence des Républicains, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 8 octobre sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Guillaume Larrivé, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 8 octobre à 7h40.

Pacte de Vanves : "si on ne veut rien changer sur rien, il faut voter Christian Jacob"

Dans quelques jours aura lieu l'élection interne chez les Républicains. Guillaume Larrivé fait partie des candidats en lice pour la présidence, avec Christian Jacob et Julien Aubert. Le 7 octobre, Guillaume Larrivé et Julien Aubert ont passé un pacte à Vanves, pour s'unir face à Christian Jacob. "Il y a un premier tour, et puis il y aura un deuxième tour explique Guillaume Larrivé au micro de Patrick Roger. Ce qui est certain, c'est qu'il faut transformer Les Républicains. Si on veut rien changer sur rien, il faut voter Christian Jacob. Si on veut transformer Les Républicains, il faut soit voter pour moi (ce que je préfère), soit voter Aubert. Le moment venu, il faudra qu'on unisse nos forces, pour affirmer une ligne droite, forte dans le débat public au service des Français.

Je ne me résous pas à ce qu'on attende la Saint-Glinglin, un nouveau désastre électoral en 2022.

C'est maintenant qu'il faut transformer les Républicains. Il faut se bouger ! J'ai envie de tracer une ligne claire, la ligne de la France libre, à la fois nationale et patriote et qui consiste à défendre la liberté des Français. La politique c'est la bataille de France et on doit la gagner. On doit arrêter de se prendre des tôles électorales en s'excusant d'exister !"

 

"Aujourd'hui, il n'y a aucun candidat naturel à la présidence de la République"

Les militants des Républicains sont-ils perdus ? Entre Macron et le Rassemblement National, ils ont l'impression qu'il n'y a plus de place pour les autres. "Depuis quasiment dix ans, il y a eu des défaites électorales. Il est temps que notre génération s'organise pour prendre d'assaut les Républicains, pour remettre les militants au coeur des Républicains et affirmer dans le débat public des positions fortes".

Si Guillaume Larrivé est élu à la présidence, sera-t-il candidat en 2022 ? "Si je suis élu président des Républicains, ma première décision sera de supprimer la primaire ouverte, complètement suicidaire, qui consiste à dire à nos concurrents 'choisissez à notre place notre candidat et notre sujet'.

Aujourd'hui, il n'y a aucun candidat naturel à la présidence de la République.

Ce seront les militants, en 2021, qui choisiront le ou la candidat ou candidate à l'élection présidentielle".

 

"Il n'y a pas de politique de l'immigration : les Français doivent le savoir, il n'y aura rien !"

Édouard Philippe a répondu le 7 octobre à l'idée de la suppression du droit du sol, il dit que c'est une fausse solution. "Nous sommes en désaccord ! La France doit reprendre le contrôle de son destin national. Je propose un plan d'arrêt de l'immigration de masse. Je propose un nouveau code de la nationalité.

Je veux qu'on supprime le droit du sol, l'acquisition automatique de la nationalité à raison de la naissance.

Je veux qu'on devienne Français soit parce qu'on est fils ou fille de Français, ce qu'on appelle le droit du sang, soit par la naturalisation : c'est-à-dire un étranger qui veut devenir Français, qui maîtrise notre langue, qui adhère à notre civilisation, à notre art de vivre, notamment à l'égalité entre les femmes et les hommes. On a besoin d'une vraie rupture avec des décennies de passivité et parfois d'aveuglement".

Le Premier ministre a dessiné dans son discours les contours de sa politique migratoire. "Il n'a rien dit sur rien. Ce truc est en train de faire : pshiiit. Le Premier ministre n'a rien annoncé sur rien. On a assisté à un truc absolument lamentable. Ça a été un ramassis de poncifs, de demi-mesures technocratiques. Il n'y a pas de politique de l'immigration : les Français doivent le savoir, il n'y aura rien !"

 

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !