Grève mondiale des jeunes pour le climat : pousser les gouvernements à être plus ambitieux

grève mondiale des jeunes pour le climat
Appel mondial à une grève des jeunes pour le climat vendredi 15 mars. AFP

Chaque vendredi depuis plusieurs mois, des centaines de jeunes manifestent pour réclamer le respect des accords de Paris. Vendredi 15 mars, un appel mondial à une "grève" des jeunes pour le climat a été lancé, des événements sont organisés dans près de 70 pays. Objectif : dénoncer l’inaction des différents gouvernements en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Des jeunes qui, à leur échelle, sont bien décidés à faire bouger les choses et changent leurs habitudes. Clément Bargain de Sud radio est allé à leur rencontre.

"Il faut qu'à un moment donné une génération se dise 'il faut faire quelque chose'"

Les jeunes sont les premiers concernés par les changements climatiques. C’est en tout cas le message que veut faire passer Pauline, élève en seconde : "si on reste dans le mauvais exemple et l'ignorance du climat, ça ne changera jamais. Il faut qu'à un moment donné une génération se dise 'il faut faire quelque chose'".

Les lycéens veulent être plus responsables, plus respectueux de l’environnement. Lola, en seconde, évite par exemple d’acheter des vêtements neufs : "la mode, ça pollue beaucoup, on ne s'en rend pas compte. Du coup, je n'achète que des affaires déjà utilisées. Par exemple, mes chaussures, ça fait cinq ans que je les aies et je ne les change pas parce que j'arrive encore à marcher avec !"

À chacun son petit geste écolo : Anita, elle, a changé son moteur de recherche : "maintenant c'est Ecosia, et à chaque fois que je fais une recherche, un arbre est planté".

Pousser les gouvernements à être plus ambitieux

Les lycéens veulent insuffler cet élan écologiste au sein des établissements. Avec deux autres élèves, Manon et Lola, en première, ont monté l’association Clim’action : "on a des projets simples, comme mettre deux poubelles dans les classes pour faire le tri, et des projets beaucoup plus globaux. Les fenêtres, par exemple, sont très mal isolées, une des revendications est de refaire toutes les fenêtres du lycée".

La plupart de ces jeunes mobilisés pour le climat n’iront pas en cours aujourd’hui : ils participent à la grève mondiale, avec un objectif : pousser les gouvernements à être plus ambitieux. 

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio