Gilets Jaunes : les commerçants toulousains retrouvent le sourire

Après plusieurs semaines de perturbations liées au mouvement des Gilets Jaunes, les Toulousains ont retrouvé le chemin des commerces du centre-ville. À quelques jours, seulement, des fêtes de Noël.

Thumbnail

On se bouscule à nouveau dans le magasin de jouets de Jean-Marc Martinez. Après des semaines de manifestations, de violences, de dégradations et de transports à l’arrêt, Nadine, une retraitée toulousaine a retrouvé le chemin du centre-ville qui, lui, a retrouvé son ambiance de Noël.

"On est resté un peu à l’extérieur, on a attendu que ça se calme. Ça rebouge, c’est Noël en plus, c’est pour ça, on a besoin de gaieté, de sortir de cette morosité et, surtout, que ça s’arrange pour tout le monde."

Colette, elle, a résisté. Elle n’a pas voulu faire ses courses sur Internet : "J’ai attendu parce que j’adore le centre-ville. Et je suis là à nouveau."

Pour faire revenir la clientèle toulousaine, les parkings de la ville et les transports sont offerts par les commerçants. Jean-Marc Martinez est président du syndicat des commerces du centre-ville de Toulouse : "On a retrouvé le sourire parce que les Toulousains ont bien répondu à notre appel. Les gens reviennent, les boutiques sont pleines. On espère que beaucoup vont revenir. Noël, c’est dans une semaine. Il faut bien fêter Noël."

Mais ce retour des clients, à six jours de Noël, ne suffira sans doute pas pour compenser toutes les pertes liées à la crise des Gilets Jaunes.

Un reportage de Christine Bouillot pour Sud Radio