Embouteillages à Marseille : le grand chantier de Michèle Rubirola

Comment décongestionner Marseille, l’une des villes les plus embouteillées d’Europe ? Michèle Rubirola, candidate du Printemps Marseillais et probable future maire de la cité phocéenne, propose de développer les transports en commun et de faire la part belle aux vélos. Cette militante écologiste promet de rendre la ville plus verte.

Marseille est l’une des villes les plus embouteillées d’Europe. © AFP

Reportage à Marseille de Lionel Maillet pour Sud Radio

 

"Tout le monde, même ceux qui habitent en périphérie, doit avoir accès à l'offre de transport à Marseille"

Le Printemps Marseillais veut en finir avec le "tout-voiture", notamment en développant les transports en commun. Objectif : deux fois plus de transports collectifs en 6 ans. "Concrètement, c'est allonger la ligne de métro numéro 2 au nord, allonger les lignes de tramway à l'ouest jusqu'à la côte, à l'est et au sud, pour que tout le monde, même ceux qui habitent en périphérie, puisse avoir accès à l'offre de transport à Marseille" explique Étienne Tabbagh, conseiller d’arrondissement de cette union des gauches.

La cité phocéenne pourrait être limitée à 30 km/h. Les verts sont même partisans de restreindre au maximum le trafic dans l’hyper centre. "On défend les ZTL, zones à trafic limité soutient l’écologiste Sébastien Barles. Ça permet de faire en sorte que les résidents puissent circuler dans leur quartier pour aller travailler, mais on interdit tout trafic de transit. On réduit déjà le trafic automobile de moitié certainement dans ces noyaux villageois et dans le centre-ville".

 

"Dans les classements des villes cyclables, on est les derniers des villes de plus de 100.000 habitants"

Dans les plans de la probable future majorité il y a aussi un serpent de mer : le développement du vélo à Marseille. Il y a beaucoup de retard à rattraper dans ce domaine . "Dans les classements des villes cyclables, on est les derniers des villes de plus de 100.000 habitants déplore Thomas Chaussade, qui préside l’association "Vélo en Ville". 130 kilomètres de pistes cyclables, alors qu'une ville comme Grenoble qui est beaucoup plus petite en a 600".

Si elle est élue, Michèle Rubirola promet aussi de mieux connecter Marseille à ses voisines, avec plus de TER vers Aix-en-Provence et Aubagne.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !