Du 29 au 31 mars, le groupe La Dépêche présente le "Monde Nouveau" à Perpignan

Marie-France Marchand-Baylet, vice-présidente du Groupe La Dépêche, était "L’invitée de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 18 mars animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Elle revient sur l'événement qui aura lieu à Perpignan du 29 au 31 mars prochains.

Thumbnail

"Alerter sur la nécessité de l'urgence de tout ce qui touche au climat et à la transformation climatique"

Avec toute la région Occitanie, le groupe La Dépêche organise à Perpignan du 29 au 31 mars prochains le grand rendez-vous du "Monde Nouveau". 

Pour Marie-France Marchand-Baylet, vice-présidente du Groupe La Dépêche, "l'urgence climatique est évidente, nous avons eu 15 morts dans l'Aude, au mois d'octobre dernier, à la suite des inondations. Nous sommes une région très engagée : la première région en production de bio, en énergie renouvelable. Il nous a semblé important d'alerter sur la nécessité de l'urgence de tout ce qui touche au climat et à la transformation climatique.

L'événement est organisé à Perpignan, car nous avons le vent, le soleil, la mer, donc des énergies, mais c'était aussi un clin d'oeil car Dali appelait la gare de Perpignan 'le centre du monde', comme nous sommes convaincus que cette transition énergétique partira des citoyens et des territoires, nous nous sommes dits que nous pouvions remonter nos manches en Occitanie et faire en sorte que ce que nous allons essayer de créer à Perpignan, puisse ensuite se diffuser un peu partout".

Le "Monde Nouveau" : des ateliers, des plénières, des tables rondes sur tout ce qui touche à l'énergie

"C'est le monde nouveau dans lequel on vit. On compte sur les citoyens, mais aussi les chercheurs pour venir partager et échanger. Nous proposons des ateliers, des plénières, des tables rondes sur tout ce qui touche à l'énergie. Nous avons repris les items des COP : la santé, l'éducation, le bien-être, les énergies, les transports, la mobilité, l'habitat. Tout ce qui va se transformer dans le monde et qui doit se transformer rapidement si nous ne voulons pas léguer à nos enfants, ce que nous sommes en train de faire et pour lequel nous sommes collectivement tous responsables, une planète qui va devenir invivable. La planète sera toujours là, mais l'humanité va disparaître".

Il y a déjà une prise de conscience en Occitanie : il y a eu des efforts sur les énergies renouvelables, sur une meilleure alimentation et une agriculture raisonnée. "Nous avons la chance d'avoir une présidente de Région très investie dans tout cela et nous travaillons main dans la main sur tous ces sujets. 

"Les jeunes nous montrent l'exemple"

"Nous avons initié le "Créathon" : nous avons lancé un appel à projets ; les jeunes étudiants des grandes écoles et des universités seront le jury et définiront les dix projets qui leur paraissent majeurs. Les jeunes nous montrent l'exemple : c'est incroyable de penser que ce sont des enfants de 14-15 ans qui disent 'ça suffit, il faut arrêter le plastique'. Ils sont pacifistes et déterminés.  

Est-ce qu'on mesure l'état dans lequel on a mis cette planète et l'urgence absolue de changer les choses ? Nous nous sommes dits qu'au niveau d'une région, nous pouvions sensibiliser nos concitoyens et nous pouvions les aider à réfléchir à tous ces sujets".

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !