single.php

Disparition de Lina: sa mère "garde espoir"

Plus de quatre mois après la disparition de Lina en Alsace, la mère de l'adolescente de 15 ans a dit "garder espoir" vendredi, tout en exprimant sa "frustration" au lendemain d'un rendez-vous avec les deux juges d'instruction chargées de l'enquête.

PATRICK HERTZOG - AFP/Archives

Plus de quatre mois après la disparition de Lina en Alsace, la mère de l'adolescente de 15 ans a dit "garder espoir" vendredi, tout en exprimant sa "frustration" au lendemain d'un rendez-vous avec les deux juges d'instruction chargées de l'enquête.

"C'est ce qui fait que je me lève tous les matins. Je n'ai pas d'autre choix que de garder espoir", a témoigné Fanny Groll lors d'une conférence de presse. "Je voudrais savoir, comprendre", a-t-elle poursuivi, confiant "cogiter tout le temps".

Son avocat, Matthieu Airoldi, et elle ont répété leur "frustration" de ne pas être tenus davantage au courant de l'enquête.

L'adolescente a disparu le 23 septembre après avoir quitté son domicile, à Plaine (Bas-Rhin), pour se rendre à la gare de Saint-Blaise-la-Roche, à environ trois kilomètres de là.

L'enquête sur sa disparition a d'abord été menée par le parquet de Saverne, qui s'est ensuite dessaisi au profit du parquet de Strasbourg.

Une information judiciaire a été ouverte contre X pour "enlèvement et séquestration non suivie d'une libération volontaire de plus de sept jours".

Me Airoldi a, par ailleurs, critiqué le parquet de Saverne pour le traitement d'une plainte de Lina, quinze mois avant sa disparition. En juin 2022, Lina, alors âgée de 13 ans et demi, avait porté plainte pour des faits qualifiés de "viol en réunion".

Me Airoldi a demandé au parquet de Saverne des "explications", à la fois "sur le classement sans suite" de la plainte et "sur le fait que la disparition de Lina entraîne un réexamen de la plainte". Estimant que la procédure a été "mal menée", il a annoncé que sa cliente allait porter plainte avec constitution de partie civile, ce qui entraînera la saisine d'un juge d'instruction.

Des plongeurs de la gendarmerie sondent un étang près duquel a disparu l'adolescente Lina, le 27 septembre 2023 à Saint-Blaise-la-Roche, dans le Bas-Rhin

Des plongeurs de la gendarmerie sondent un étang près duquel a disparu l'adolescente Lina, le 27 septembre 2023 à Saint-Blaise-la-Roche, dans le Bas-Rhin

PATRICK HERTZOG - AFP

Mme Groll a confié s'être sentie "trahie" en apprenant ce classement sans suite alors qu'elle pensait que l'affaire était toujours en cours. "En n'agissant pas, ils ne l'ont pas protégée, alors qu'à 13 ans et demi elle avait vraiment besoin que la justice la protège".

Mme Groll a aussi porté plainte contre un youtubeur qui a déversé des "torrents d'immondices" contre elle, selon son conseil. Me Airoldi en a appelé au parquet de Saverne "pour que cette plainte soit suivie d'effet".

La mère de Lina a confié qu'elle n'avait pas repris le travail depuis la disparition de sa fille et ne sortait plus de chez elle. S'adressant à sa fille, elle a lancé: "Bats-toi, accroche-toi, reviens vite. Je t'aime".

AFP / Strasbourg (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/