single.php

Disparition de la jeune Lina en Alsace: trois personnes en garde à vue

Trois personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la jeune Lina, 15 ans, en septembre dans le Bas-Rhin, a-t-on appris mardi d'une source proche de l'enquête.

Frederick FLORIN - AFP/Archives

Trois personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la jeune Lina, 15 ans, en septembre dans le Bas-Rhin, a-t-on appris mardi d'une source proche de l'enquête.

Un couple a été convoqué chez les gendarmes et un homme a été interpellé en début de matinée à son domicile, selon cette même source.

Il s'agit de gardes à vue qui permettront aux enquêteurs d'effectuer "des vérifications", de "fermer des pistes", a encore précisé cette source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien.

Les trois personnes arrêtées vont notamment être auditionnées sur des incohérences d'emploi du temps le jour de la disparition de Lina, qui n'a plus donné signe de vie depuis le 23 septembre dernier.

D'autres témoins ont également été convoqués pour être entendus librement.

Le 23 septembre en fin de matinée, Lina, 15 ans, a quitté son domicile de Plaine (Bas-Rhin) pour se rendre à la gare de Saint-Blaise-la-Roche, à environ trois kilomètres de là. Elle devait prendre un train afin de rejoindre son petit ami à Strasbourg. Ne la voyant pas arriver, c'est lui qui a alerté la mère de la jeune fille.

Des témoins, dont l'ancien maire du village, ont vu Lina marcher sur une petite route en direction de la gare entre 11H15 et 11H30. Le téléphone de l'adolescente a cessé d'émettre à 11H22 et n'a pas été retrouvé.

Malgré d'importantes battues les jours suivants, aucune trace de la jeune fille n'a été retrouvée.

Contacté par l'AFP, le parquet de Strasbourg n'a pas réagi dans l'immédiat.

La semaine passée, la mère de Lina et son avocat Matthieu Airoldi ont donné une conférence de presse en regrettant de n'avoir pas accès au dossier d'enquête géré par deux juges d'instruction strasbourgeoises.

Fanny Groll, la maman de Lina, avait également lancé un appel à témoignages pour faire progresser l'enquête.

Une autre source proche de l'enquête avait indiqué la semaine passée à l'AFP que "toutes les hypothèses restaient ouvertes" dans cette affaire.

AFP / Strasbourg (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
08H
05H
23H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/