single.php

Des militants d'Attac déploient une banderole géante sur le futur hôtel Vuitton à Paris

Plusieurs dizaines de militants d'Attac ont réussi à déployer une banderole géante "Tax the Rich" (taxez les riches) samedi depuis le haut de la façade du futur hôtel du groupe de luxe LVMH sur les Champs-Elysées, à Paris, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Dimitar DILKOFF - AFP

Plusieurs dizaines de militants d'Attac ont réussi à déployer une banderole géante "Tax the Rich" (taxez les riches) samedi depuis le haut de la façade du futur hôtel du groupe de luxe LVMH sur les Champs-Elysées, à Paris, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Cette action s'inscrit dans une campagne "Super-profits, ultra-riches, méga-injustices" lancée par l'association qui milite pour la justice fiscale, sociale et écologique, et elle vise Bernard Arnault, le PDG milliardaire de LVMH, pour "dénoncer son enrichissement indécent et les cadeaux qui lui sont faits par les pouvoirs publics", a expliqué un membre d'Attac à l'AFP.

Des militants d'Attac devant la banderole déployée sur la façade du futur hôtel Vuitton à Paris, le 24 février 2024

Des militants d'Attac devant la banderole déployée sur la façade du futur hôtel Vuitton à Paris, le 24 février 2024

Dimitar DILKOFF - AFP

Les militants ont réussi à s'introduire dans l'échafaudage qui recouvre entièrement le bâtiment pendant les travaux de l'hôtel, et est lui-même dissimulé derrière une bâche représentant une malle Vuitton logotée géante, couleur argent, avec le verrou en relief.

Malgré le vent, ils ont réussi, en une demi-heure environ, à déployer les lettres T-A-X-R-I-C-H sur différentes banderoles, et une autre où figurait le mot "the" et le logo d'Attac.

Des policiers devant la banderole déployée par Attac sur la façade du futur hôtel Vuitton à Paris, le 24 février 2024

Des policiers devant la banderole déployée par Attac sur la façade du futur hôtel Vuitton à Paris, le 24 février 2024

Dimitar DILKOFF - AFP

Pendant ce temps, plusieurs dizaines de militants d'Attac et d'autres associations ont manifesté dans le calme sur le trottoir d'en face, reprenant des slogans comme "Bernard, on veut tes milliards" ou "de l'argent il y en a dans les caisses du patronat".

Vers 18H30 la police était présente en force sur place, notamment plus d'une dizaine de motos de la Brav-M.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
20H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/