Des bouquetins capturés au nord de Madrid et réintroduits dans les Pyrénées

Les Pyrénées comptent depuis ce week-end dix nouveaux résidents: des bouquetins.  L’espèce qui avait disparu depuis 100 ans du massif fait l’objet d’une campagne de réintroduction. Vendredi, sept femelles et trois mâles ont été lâchés dans les montagnes d’Ariège, à 1600 mètres d’altitude.

Les Pyrénées comptent désormais 10 nouveaux bouquetins, un siècle après leur disparition du massif. (Christine Bouillot / Sud Radio)
Reportage Sud Radio de Christine Bouillot

 

Capturés dans les montagnes au nord de Madrid, c'est en camion et d'une seule traite que les bouquetins sont arrivés après une série de tests et une quarantaine. Décor tout enneigé, mais ces animaux n’auront aucun mal à s’y plaire, explique Julien Canet, qui gère ce programme de réintroduction pour le parc régional:

 

"C'est un milieu qui leur convient parfaitement. Le bouquetin est un animal de rochers, un animal de montagne. Ici, on a tout ce qu'il faut pour le bouquetin. Ils s'y plaisent forcément: ça fait 80.000 ans que le bouquetin est présent dans les Pyrénées, il n'y a pas de raisons qu'ils ne s'y plaisent plus en 2020 !" - Julien Canet (programme réintroduction du parc régional des Pyrénées

 

 

Déjà 170 bouquetins en Ariège

Pour assurer le suivi des bouquetins, les chasseurs sont de la partie, ce qui fait la fierté de Jean-Luc Fernandez, président des chasseurs de l'Ariège:

"Sans nous, rien n'aurait été possible. Donc on va les compter. Des fois on est admiratifs des endroits où ils passent, parce-que franchement aucune autre espèce ne pourrait y passer !"

Exterminé par l'homme il y a un siècle, cette réintroduction fait consensus. On est bien loin des tensions comme dans le dossier de l’ours. Le fruit de la concertation, selon le maire d’Ustou, Alain Servat: "Il y a eu réflexion, concertation. On redonne leurs lettres de noblesse au mot réintroduction !" Depuis vendredi, les bouquetins ont pris leurs marques, "ils sont très agiles, ils ont fait le spectacle", se réjouit l'un des membres de ce joyeux comité d'accueil. À ce jour 170 bouquetins ont été recensés rien qu’en Ariège.

 

 

Le port de Lers (Christine Bouillot / Sud Radio)