single.php

Délinquance: la majorité des crimes et délits encore en hausse en 2023

La majorité des crimes et délits ont augmenté en 2023, poursuivant à un rythme moins élevé la hausse déjà enregistrée en 2022, en particulier les coups et blessures volontaires (+7%) et les viols et tentatives de viols (+10%), selon un bilan du service statistique du ministère de l'Intérieur (SSMSI) publié mercredi.

FRANCOIS NASCIMBENI - AFP/Archives

La majorité des crimes et délits ont augmenté en 2023, poursuivant à un rythme moins élevé la hausse déjà enregistrée en 2022, en particulier les coups et blessures volontaires (+7%) et les viols et tentatives de viols (+10%), selon un bilan du service statistique du ministère de l'Intérieur (SSMSI) publié mercredi.

Les homicides passent la barre symbolique des 1.000 victimes (1.010, +5%) et les tentatives d'homicides explosent (4.055, +13%), suivant une hausse continue depuis 2020.

L'augmentation des violences sexuelles (+8%), engagée depuis 2018, se poursuit et reflète, selon le SSMSI, une propension plus forte des victimes à déposer plainte dans le sillage de l'affaire Weinstein fin 2017 et du mouvement #metoo de libération de la parole.

Néanmoins, seules 5% des victimes de violences sexuelles ont déposé effectivement plainte en 2021, selon la dernière enquête "Vécu et ressenti en matière de sécurité".

La hausse des destructions et dégradations volontaires (+3%), la plus forte enregistrée depuis 2018, est portée par l'explosion de ces infractions lors de la semaine d'émeutes urbaines (+140% entre le 27 juin et le 3 juillet) qui a suivi la mort de Nahel, tué par un policier à Nanterre.

Les cambriolages continuent d'augmenter (+3%), mais moins fortement et sans retrouver le niveau d'avant crise sanitaire, tout comme les escroqueries (+7%), les vols de véhicules (+5%) et les vols avec armes (+2%).

Parmi les baisses notables, les vols et violences dans les transports en commun (-10% en moyenne) même si les violences sexuelles y progressent (+4%), les vols violents sans armes (-8%) et les vols sans violences contre les personnes (-3%).

Les auteurs de crimes ou délits sont, à une large majorité, âgés de 15 à 24 ans.

Les étrangers, qui comptent pour 8% de la population résidant en France, sont minoritaires dans le total des mis en cause (17%), mais sur-représentés dans les cambriolages (38%) et vols dans les voitures (40%), "en lien avec l'existence de filières spécialisées de criminalité organisée", souligne le SSMSI.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
11H
09H
07H
02H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/