Sud Radio Exit Reader Mode

Délinquance en hausse : 953 agressions par jour en France.

Le premier semestre 2018 a vu le nombre d’agressions « non crapuleuses » exploser. Près d’un millier d’agressions par jour sont rapportées aux autorités.  Loic Lecouplier, Secrétaire national Île-de-France du Syndicat Alliance Police Nationale donne son point de vue sur ces chiffres : « Nous condamnons cette violence mais elle est prévisible. Notre société va mal car il n’y a plus  de sanctions parentales ni de sanctions éducatives. La police doit donc réguler tout cela et nous avons beaucoup de mal ».

Outre le nombre, les comportements des agresseurs ont changé. Les forces de l’ordre ne sont pas épargnées par la violence. Déjà plus de 17000 violences à dépositaires de l’autorité ont été recensées au premier semestre soit près d’une centaine de blessés par jour chez les représentants de la loi et des institutions.  Pour l’invité de Patrick Roger : « On ne se respecte plus. On ne sait plus vivre ensemble ». Chacun s’ignore. Les gens n’ont pas envie de faire preuve de civisme. Et les gens ont peur. On ne sait plus où l’on va et qui a raison ».

En ce qui concerne les violences sexuelles, les chiffres sont également effarants : 140 faits sont rapportées en moyenne, chaque jour aux forces de l’ordre. L’Assemblée nationale a définitivement adopté mercredi 1er août le projet de loi sur les violences sexuelles et sexistes, prévoyant notamment la verbalisation du harcèlement de rue.  Au micro de Sud Radio, Loic Lecouplier la commente : «  Le problème en France est simple. Quand il y a un manque de civisme, un manque d’éducation, on crée une loi. Pour moi, cela s’appelle tout simplement, une loi d’habillage ».