David Lisnard : "La culture est une capacité de grandeur de la France"

Le maire de Cannes, David Lisnard, était l’invité d’André Bercoff le 14 avril 2021 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h,"Bercoff dans tous ses états" pour parler de son dernier livre La Culture nous sauvera coécrit avec Christophe Tardieu aux Éditions de l’Observatoire.

David Lisnard invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

À l’occasion de la sortie de son livre, La Culture nous sauvera aux Éditions de l’Observatoire, David Lisnard, maire de Cannes, est revenu au micro d’André Bercoff sur la notion de culture et notamment de culture française.

David Lisnard : "Il existe une culture française et non pas une culture en France"

Dans son ouvrage, La Culture nous sauvera, coécrit avec Christophe Tardieu, David Lisnard défend l’existence d’une culture française forte. "Il existe une culture française et non pas une culture en France" explique-t-il à André Bercoff, ajoutant que cette existence est possible car "la culture a cela d’être particulier, d’être à la fois enracinée et universelle."

Une culture universelle et enracinée, que David Lisnard explique par un simple exemple, celui des groupes de musique qui ont marqué l’histoire. "Les Beatles, c’est totalement universel, c’est connu sur la planète entière mais c’est totalement Britannique et ça s’entend" illustre-t-il ajoutant un exemple plus chauvin, "Daft Punk est totalement universel et est français, il y a une vibration, une poésie, excusez-moi l’expression, une French Touch". 

Ainsi, pour David Lisnard, avoir une culture française, c’est avoir une "culture (qui) est en interaction avec une Histoire, avec un mode de vie, une poésie particulière et tant mieux. C’est à la fois la capacité de savoir à quel groupe on se rattache mais aussi apprendre à accepter l’autre. Mais pour accepter l’autre,  faut-il encore qu’il y ait un soi-même et un autre."

"La culture, non seulement, renvoie à de l’intime mais elle renvoie aussi à un intérêt national"

La culture a donc aux yeux de David Lisnard un enjeu fort en France, il s’agit pour lui de l’un "des rares domaines dans lequel la France peut et doit être une puissance" . Si la culture est un enjeu personnel, elle est également "un enjeu économique et social " trop souvent minimisé. Pour mettre en avant ce second enjeu, David Lisnard chiffre la puissance économique de la culture : "Le secteur culturel représente a minima 2,3% du PIB donc de la création de valeurs, c’est entre 40 et 50 milliards d’euros de revenus direct par an. C’est plus que toute l’industrie automobile en France."

Une puissance endormie qu’il faut entretenir mais surtout réveiller. Puisqu’il existe en France "une sorte d’ingénierie culturelle, que l’on est capable d’exporter  et de vendre, un savoir-faire culturel. "Ainsi, la culture "non seulement, renvoie à de l’intime mais elle renvoie aussi à un intérêt national parce qu’elle soude un peuple (…) mais aussi parce qu’elle rapporte également. (…) La culture est un investissement et c’est une capacité de grandeur de la France".

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !