Covid-19 : faut-il rendre les tests obligatoires pour la rentrée ?

François Blanchecotte, président du Syndicat des biologistes, et Thibault Lanxade, PDG du groupe Jouve et ancien vice-président du Medef, étaient les invités du débat du jour avec Benjamin Glaise le 25 août sur l’antenne de Sud Radio.

Les vacances d’été s’achèvent, et la grande migration du retour est déjà lancée. Après le retour au bureau suivra la rentrée des classes puis celle des étudiants. Faut-il que tous ceux qui rentrent de vacances se fassent tester en amont ?

 

Faire un test avant de retourner au travail ?

"Des gens revenant de vacances ont le risque d’avoir rencontré le virus et de pouvoir être positif, analyse François Blanchecotte, président du Syndicat des biologistes. La question posée aux chefs d’entreprise est de devoir sécuriser leur emploi pour éviter une mise en quarantaine quand ils reviennent en entreprise. Ces tests ne sont pas à faire systématiquement, on ne va pas contrôler 25 millions de salariés en France. C’est impossible, les laboratoires n’y arriveraient pas. Quand on a pris un peu de risques, pas porté de masque, il est préférable de faire un test quand on rentre au travail. Cela peut avoir un intérêt de le savoir, ne serait-ce que pour prendre des mesures de précautions, pour éviter que des personnes dans un local fermé soient contaminées."

"Les laboratoires sont déjà débordés, reconnaît François Blanchecotte. On a essayé d’ouvrir des centres ambulatoires, d’aller à la rencontre des Français sur leurs lieux de vie, leurs lieux de vacances. Mais une inquiétude demeure, la déclaration du ministre de l’Education Nationale concernant les étudiants. Nous demandons des éclaircissements par rapport à sa position exacte. Nous ne voudrions pas d’une déclaration intempestive disant que l’on va contrôler tous les étudiants de France. Nous serions complètement noyés."

 

La responsabilité des chefs d'entreprise engagée

Est-on inquiet en entreprise, avec cette rentrée et le retour des salariés ? "C’est vrai, il y a une inquiétude, que le port du masque obligatoire en entreprise vient renforcer, confirme Thibault Lanxade, PDG du groupe Jouve et ancien vice-président du Medef. Cette rentrée est anxiogène, et le fait qu’on tarde à avoir des mesures pour les écoles y participe." Quid de l’accès au test pour les employés avant leur retour ? "Je me vois assez mal demander à mes salariés de pratiquer un test et de me donner les résultats. D’un point de vue légal, ce serait interdit. En revanche, ce dont nous manquons en ce moment c’est d’un dépistage massif. Le rendre obligatoire, on peut en discuter."

"La responsabilité pénale du chef d’entreprise est parfaitement engagée, et renforcée dans cette situation, rappelle l’ancien vice-président du Medef. Nous devons mettre en place tous les dispositifs nécessaires. Dès que nous avons un collaborateur fatigué présentant des symptômes, notre devoir est de l’écarter pour protéger les autres. Je ne connais pas un chef d’entreprise qui ait envie de se soustraire à ses obligations dans cette période. Mais nos entreprises sont plurielles, qu’on nous laisse la capacité de pouvoir nous adapter. C’est tellement facile de légiférer par décret, d’appliquer une norme."

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !