Coronavirus: échos d'une France confinée, 19e jour

La vie chacun chez soi: des soldats du feu tourangeaux survoltés aux couturiers de la Marne sollicités, échos d'une France sous cloche, samedi, au 19e jour de confinement.

Philippe LOPEZ - AFP

La vie chacun chez soi: des soldats du feu tourangeaux survoltés aux couturiers de la Marne sollicités, échos d'une France sous cloche, samedi, au 19e jour de confinement.

. Les pompiers "mettent le feu"

Les pompiers vont-ils remettre le feu à Tours ce week-end? Samedi dernier, les soldats du feu d'une caserne du centre-ville ont mis l'ambiance, avec un DJ aux platines poussant les décibels depuis un balcon de la caserne. Plusieurs fumigènes ont illuminé et enfumé la façade, accompagnés par les gyrophares des camions et l'écho de leurs sirènes, pour le plus grand plaisir (ou non) des habitants des immeubles alentours.

"Soutien à tous les personnels soignants et à tous ceux qui contribuent à maintenir les services minimums", est-il écrit sur la page Facebook des sapeurs-pompiers de Tours centre. En une semaine, la vidéo a cumulé plus de 45.000 vues sur la plateforme.

. Tuniques hospitalières

La préfecture de la Marne lance un appel d'urgence aux couturières et couturiers indépendants pour la réalisation de blouses à l'intention du personnel soignant.

"Ces blouses doivent être en coton et lavables à 65°", précise la préfecture.

Pour favoriser la confection de ces tuniques hospitalières, un patron est même mis à la disposition des volontaires sur le site de la préfecture. Ces pièces qui manquent aux soignants doivent avoir une largeur de 170 cm et une hauteur de 102 cm. Les manches doivent mesurer 15 cm de largeur, 42,5 cm de longueur et les emmanchures pas moins de 12,5 cm.

. Actes notariés 2.0

Testament, signature d'une promesse ou d'une vente immobilière ... : un décret autorisant l'acte notarié à distance pendant la période d'urgence sanitaire a été publié samedi au Journal officiel.

Ce décret permet à un notaire d'établir un acte notarié sur support électronique, du fait de l'impossibilité de son client de se rapprocher physiquement de lui. Les signatures se feront par voie électronique sécurisée.

La mesure restera en vigueur jusqu'à un mois après la fin de l'état d'urgence sanitaire.

. Masques-écrans

Les imprimantes 3D du "FabLab" de l'école d'ingénieurs de l'université Reims Champagne-Ardenne tournent jour et nuit au domicile des agents de l'université pour fabriquer des masques-écrans à destination des personnels soignants ou exposés au Covid 19. Quelque 300 ont déjà été produits.

Validés par le CHU de Reims, ces masques sont constitués d'un support réalisé en fabrication additive par le FabLab de l'université et d'une visière en plastique transparent dont les feuilles sont fournies, entre autres, par Ardenne Métropole.

Cette réponse collective pour pallier le manque régional de masques associe des partenaires industriels et des collectivités connectés grâce à une plate-forme collaborative de partage de données et d'informations. Le transport des pièces est effectué par l'association "Re'actif". "Cette démarche est mise à disposition de toute personne qui souhaite la transposer dans sa zone géographique", indique l'université.

burs-asl/epe/dlm

AFP / Paris (AFP) / © 2020 AFP