"Commerces indispensables", les garages s'organisent pour continuer à ouvrir

Les garagistes ne sont pas concernés par l'injonction de fermer en cette période de confinement. Certains ont cependant choisi de fermer, d'autres auraient bien voulu continuer à travailler, mais leur clientèle est en nette baisse.

Certains garagistes continuent à ouvrir en cette période de confinement. © AFP

Florian Fassi, gérant d’un centre auto à Fréjus, était l’invité de Patrick Roger le 24 mars 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Personne ne nous a dit de fermer"

"Nous restons ouverts pour les professionnels de santé et les professions libérales. On arrive à un tout petit peu travailler.

Dans le secteur on est que 30% à être ouverts. J’ai réduit mon équipe au strict minimum. J’ai un quart de mon personnel qui est au chômage technique. Et on ne sait pas de quoi demain sera fait. On doit rester ouvert. Personne ne nous a dit de fermer", a raconté Florian Fassi.

"Les gens ne le savent pas qu'ils ont le droit d'aller voir un garagiste"

"Je comprends qu’il y ait d’autres obligations par rapport à la santé et le confinement. Mais du moment qu’on nous dit de rester ouverts, on doit accompagner dès le départ.

Les gens ont le droit de venir nous voir s’ils cochent la case numéro deux. Mais les gens ne le savent pas. On nous dit de rester ouverts mais on nous enlève nos clients", a poursuivi Florian Fassi. Précisons toutefois que, circonstances exceptionnelles obligent, le contrôle technique peut être reporté.

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !