Circulation difficile sur les routes pour le deuxième chassé-croisé de l'été

La circulation était difficile samedi sur les grands axes du pays pour ce deuxième chassé-croisé de l'été, avec un pic de plus de 1.000 km de bouchons cumulés à midi, une journée classée rouge pour les départs au niveau national et noire dans un large quart sud-est.

JEAN-PHILIPPE KSIAZEK - AFP/Archives

La circulation était difficile samedi sur les grands axes du pays pour ce deuxième chassé-croisé de l'été, avec un pic de plus de 1.000 km de bouchons cumulés à midi, une journée classée rouge pour les départs au niveau national et noire dans un large quart sud-est.

"La situation est conforme aux prévisions", a indiqué dans un communiqué Bison Fûté, qui relevait un pic de bouchons de 1.082,5 km à 12H15. Les difficultés devaient rester très élevées jusqu'à 20H00.

Qualifié d'"exceptionnel" par l'organisme interministériel sans toutefois battre le record de 1.086,5 km il y a un an, le niveau de bouchon se concentrait notamment à l'ouest du pays sur l'A10 et en Auvergne-Rhône-Alpes sur l'A7. Les autoroutes ont enregistré respectivement 157,9 km et 181,3 km de perturbations au plus fort de la matinée.

Des véhicules sur l'A10 lors du deuxième chassé-croisé de l'été, le 6 août 2022 près de Paris

Des véhicules sur l'A10 lors du deuxième chassé-croisé de l'été, le 6 août 2022 près de Paris

JULIEN DE ROSA - AFP

Ainsi, en fin de matinée, de Saint-Arnoult-en Yvelines à Poitiers, sur l'A10, il fallait compter plus d'une heure de plus de trajet sur les 02H30 usuels et 02H45 supplémentaires contre 02H00 habituellement pour joindre Bordeaux depuis la capitale poitevine, selon Vinci qui gère l'autoroute.

Sur l'A63, 02H45 au lieu de 01H55 étaient nécessaires en direction de la frontière espagnole depuis Bordeaux, avec un temps presque équivalent dans le sens des retours pour lesquels la journée a été classée rouge sur le territoire.

Dans le même temps, en Rhône-Alpes-Auvergne, Vinci indiquait aussi que sur l'autoroute du Soleil, les usagers de la route devaient quant à eux rouler 04H15 au lieu d'01H35 normalement pour joindre Orange depuis le sud de Lyon. Dans le sens inverse, ils devaient rajouter 01H20.

Sur l'arc méditerranéen, les difficultés se concentraient principalement sur l'A9 avec un temps de trajet de 02H55 au lieu d'01H40 pour se rendre à Narbonne.

Samedi dernier, un pic de plus de 860 km de bouchons cumulés avait été enregistré.

La circulation sera plus fluide dimanche, avec une journée classée verte au niveau national mais orange en région Auvergne-Rhône-Alpes et dans l'arc méditerranéen.

AFP / Lyon (AFP) / © 2022 AFP